Distinguons les accidents de la route à ceux sur la route [Balla Moussa Konaté]

Je n’avais pas prévu de faire ma première communication 2023 sur les routes, en m’attaquant directement à l’insécurité routière. Mais, selon un language de la sagesse humaine, << le bonheur de l’homme n’est pas dans la simple liberté, mais dans l’acception d’un dévoir >>. Et donc, c’est avec plaisir que je compte continuer sur ce chemin. Puisse 2023 faciliter à tous l’atteinte de cette ambition.

De ce qui précède, il me faut lever ici le voile sur certains types d’accidents en lien avec les routes, que nous subissons chez nous, pour une meilleure cohérence dans notre lutte pour le triomphe de la sécurité routière dans notre pays.

Je voudrais étayer mes approches par deux des premiers cas d’accidents produits précocement en début de cette nouvelle année 2023 ici même à Conakry.

1) Les << accidents de la route >>. Appelés aussi << accidents de la circulation >>: celui du mercrédi 4 janvier 2023 vers 14h50 produit à partir des 2×2 voies Fidel Castro, non loin du pont à côté de l’aéroport Ahmed Sékou Touré de Gbessia, est un des cas illustratifs. Suite à une collision frontale grave entre un pick up fourgonnette et une moto. Bilan: 1 blessé grave (motocycliste) et 1 blessé léger (convoyeur dans le pick up). Cause: déficit dans la technique de signalition le long du trajet pendant les 15 premieres minutes au début et à la fin de la circulation en sens unique sur Fidel Castro. Au nombre des accidents de la route, on peut citer d’autres cas comme les accidents causés par l’excès de vitesse, les défaillances techniques des véhicules et des routes, les dépassements défectueux des véhicules, les cas liés à l’alcool, à la fatique, au téléphone au volant, etc… Ils sont illicites, mais leurs rémèdes se trouvent essentiellement dans la sécurité routière.

2) Les << accidents sur la route >>: sont quant à eux presqu’incensés. Ils se produisent effectivement sur les routes, cépendant leurs causes échappent souvent à la vigilance des radars de la sécurité routière.

L’ accident mortel qui s’est produit hier jeudi 5 janvier 2023 dans les bandes de 10h, juste avant le rond-point de Matoto sur les 2×2 voies Sangoyah-Matoto est un cas de la classe dite insolite. En effet, une mandiante avait par mégarde lâchée son bébé d’environ un an d’âge, devant les pneus arrières d’un camion en circulation normale. Dans un tel scénario, même « Coplan », le célèbre chauffeur français des années 50-60 ne pouvait rien y rémédier. Dans la circulation, la vision d’un conducteur doit être à la fois devant, derrière, à gauche, à droit et dans le véhicule. La rigueur de la sécurité routière voudrait qu’il soit un bon type, mais pas un héros, encore moins un super héro. Ce qui serait d’ailleurs très grave. Être bon conducteur sous entend aussi que les êtres humains de l’environnement de ce conducteur facilitent eux aussi au moins le minimun de sécurité lié à leurs personne et biens.

Lorsque que des étalagistes et autres marchand(e)s, envahissent éperdument la chaussée des artères principales de Conakry et ailleurs, il faudrait associer les générateurs des sources de ces désordres à leur suppression, y compris avec les rémèdes de la sécurité routière.

Du point de vue d’un professionnel de routes que je suis, en luttant efficacement contre les embouteillages, on pourrait ainsi contribuer à freiner la progression des marchés spontannés qui finissent toujours par aggraver ces mêmes embouteillages dans notre capitale. Car les stagnations quasi fréquentes attirent tout au long et sur toutes les parties de ces artères principales en souffrance, plusieurs fréquenteurs incompatibles avec les règles de la sécurité routière.

La lutte contre les accidents de la route d’une manière stricto sensu, est un sujet sur lequel je réviendrai amplement dans mes prochains écrits et interventions dans d’autres formes de médias de notre pays.

Ensemble, faisons de nos circulations routières, un havre de bonheur pour tous.

Balla Moussa Konaté, ingénieur en ponts et chaussées, spécialiste en sécurité routière.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.