Distribution cartes d’électeur, à Kindia : silence, on réclame des primes au président de la Ceni

Print Friendly, PDF & Email

Plusieurs jeunes de Kindia ont investi vendredi la devanture de la maison du président de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) pour réclamer leurs primes. Ces différents membres de commissions administratives de redistribution des cartes d’électeurs à Kindia accusent le président de la CEPI, un certain M. Sangaré d’avoir détourné leurs primes de distribution.

C’est au quartier Sarakoléah, dans la commune urbaine de Kindia, qu’une vingtaine de jeunes ont pris d’assaut la devanture d’une cour d’un certain Monsieur Sangaré pour réclamer leur argent après un mois d’activités dans plusieurs localités de la ville des agrumes.

Engagé de rentrer en possession de leur du, Aboubacar Touré, l’un des manifestants explique : « On a fait un travail durant un mois, la distribution des cartes d’électeurs. On nous a payés pour la première tranche d’un montant de 125 mille francs guinéens, deuxième tranche, ils nous ont donné 100 mille, ça reste maintenant la dernière tranche et ce qui est écrit dans le guide, c’est 500 mille par agent. Donc, ils nous doivent maintenant 275 mille francs guinéens par agent. On a appris que l’argent était disponible avant deux jours de vote. Nous sommes venus ce matin pour réclamer notre argent chez M. Sangaré, le président de la CEPI », explique-t-il.
 Pour Alpha Sylla, un autre manifestant, les différents présidents on été payés  en catimini tout en leur disant de ne pas informer les membres de l’équipe.

«Ce qui est marrant dans tout ça, ils ont fait appel aux présidents des CAERLE, ceux-ci sont venus en catimini, on leur a donné de l’argent tout en leur disant de ne pas nous informer. C’est à travers maintenant des amis, qu’ils ont reçu leur part. Nous aussi, nous sommes venus protester afin qu’ils nous payent car ça été un travail très difficile. Moi, j’étais jusqu’à TAMBOUNNA et chaque jour je payais 10 mille francs comme transport. C’est de la malhonnêteté en extrême » Ajoute Alpha Sylla

Joint au téléphone, M. Sangaré, président de  la commission électorale préfectorale  indépendante a cité les présidents des différentes CAERLE. Pour lui, c’est aux présidents de payer leurs membres.

« Je ne sais pas pourquoi les gens là sont partis chez moi. C’est aux présidents de payer leurs membres, cela ne me regarde point », a indiqué M. Sangaré, président de la CEPI Kindia

Interrogé s’ils ont reçu leur part du butin, Youssouf Camara, un président de l’une des CAERLE de Kindia précise : « moi, j’avais trois membres plus moi quarte, mais contrairement aux deux autres payement, cette fois je n’ai reçu qu’une somme de 100 mille francs guinéens pour moi seul et ils nous ont dit que l’argent qui est venu est insuffisant. Depuis le matin, mes membres m’appellent ».

Pour l’heure, ces membres des commissions administratives de redistributions des cartes d’électeurs ne décolèrent pas. Ils comptent aller jusqu’à l’obtention de leur dû.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+ 224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.