Distribution des cartes électorales, à Kindia : des difficultés signalées par endroits

Print Friendly, PDF & Email

Les opérations de distribution des cartes d’électeur pour l’élection présidentielle prochaine se poursuivent. A Kindia, chef-lieu de la Guinée Maritime, nombreux sont des citoyens qui continuent à retirer leurs cartes dans les différentes commissions administratives de distribution des cartes d’électeur. Parmi eux, on retrouve certains qui peinent à retrouver leurs cartes d’électeurs pour pouvoir voter le 18 octobre prochain.

Débuté le 19 septembre dernier, les opérations de distribution des cartes d’électeur vont bon train dans la ville des agrumes. Au niveau de la commission de distribution de Manquepas numéro 16, on note une absence notoire des citoyens mais l’agent interrogé sur place donne des statistiques en ces termes : ”on a reçu 1627 cartes et la distribution se passe petit à petit. Avant hier, nous avons distribué 77 cartes et hier lundi plus de 150 cartes ont été remises à leurs propriétaires. Ça nous reste seulement 22 jours, je demande aux citoyens de venir maintenant retirer leurs  cartes pour pouvoir voter.”, a dit Aissata Sacko.

La présidence de la commission de distribution des cartes d’électeurs au niveau du manquepas TP, Fatoumata Baldé, souligne quelques difficultés liées au processus.<< Ici les gens viennent pour récupérer leurs cartes, au total nous avons 1413 cartes à distribuer, le jour de l’ouverture, nous avons distribué, 15 cartes, le deuxième jour on a distribué 220 cartes, hier 249 cartes ont été distribuées. On rencontre des difficultés, il y a des gens qui ont leur récépissé mais ils ne retrouvent par leurs cartes avec nous. Il y a d’autres qui viennent aussi ils ont les récépissés des autres commissions, on leur dit d’aller là-bas.>> Dit-elle

Yaya Soumah fait partie de ces citoyens qui n’ont pas encore retrouvé leurs cartes électorales. Pour lui, c’est une façon de l’obliger à ne pas voter.

“Ça fait 5 ans, toutes mes opérations liées au vote s’effectuent ici au Manquepas TP, mais depuis 7 heures je suis là et je n’arrive pas à retrouver ma carte et pourtant j’ai mon récépissé. Si je n’arrive pas à retrouver ma carte c’est que je ne pourrai pas voter. Donc en quelque sorte, c’est une façon de m’obliger à ne pas prendre part au vote”, déplore t-il.

Au quartier Sinania, l’engouement est là, les citoyens se battent pour retirer leurs cartes. Seulement quelques problèmes surgissent, a indiqué Mamadi Kandia Keita rapporteur de la CECI  de Kindia, en même temps président de la commission numéro 12 de Sinania.

“A Sinania, tout se passe bien au début de ces opérations de distribution des cartes d’électeurs. Il faut juste souligner quelques problèmes par endroits, certains demandent à retirer pour leurs parents et quand nous les acceptons, au retour, ils gardent les cartes à leur niveau sans les livrer aux ayant droits, ce qui fait que les mêmes personnes reviennent demander les cartes-là alors que c’est déjà donné à leurs parents. Pour la commune, j’ai sillonné les 66 commissions et pour le moment aucun obstacle n’a été enregistré”, ajoute-t-il

A noter qu’ils sont au total 192 mille 154 électeurs dans la préfecture de Kindia pour 552 bureaux de vote.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.