Dix cartons rouges après cette bagarre géante au Brésil (vidéo)

Print Friendly, PDF & Email

Les joueurs d’Esporte Clube Vitória et d’Esporte Clube Bahia ne partiront pas en vacances ensemble.

Vitoria-Bahia, le Clasico du championnat Baiano, tête d’affiche de la 6e journée, a été arrêté à 11 minutes de la fin faute de combattants, dimanche au Stade Barradao de Salvador au Brésil. Le score était alors de un partout, mais Bahia devrait être déclaré vainqueur par forfait (0-3).

Une bagarre monumentale a éclaté au Brésil juste après la mi-temps, lorsque Bahia, l’équipe visiteuse, a rétabli l’égalité sur penalty. Après avoir marqué, Vinicius s’est dirigé vers les supporters adverses en les provoquant, ce qui a entraîné la colère des joueurs locaux, dont le gardien Fernando Miguel. Les choses ont très vite dégénéré et un gigantesque pugilat s’est déclenché, durant lequel les coups se sont multipliés.

“Vinicius a provoqué toute la semaine”
Mais la tension n’est pas redescendue d’un cran après cet incident : un quart d’heure plus tard, Bruno, un joueur de Bahia, a encore été exclu. Il ne restait alors plus que six joueurs de l’équipe visiteuse sur le terrain, obligeant l’arbitre à arrêter la partie.

“Vinicius a provoqué toute la semaine sur les réseaux sociaux, et maintenant pendant le match”, a déploré le coach de Vitoria Vagner Mancini (ex-Chapecoense). Ce à quoi son collègue de Bahía Guto Ferreira a rétorqué : “Ce n’est pas parce qu’un joueur fait l’imbécile, que tous les autres doivent l’imiter…”

Une bien mauvaise image du football brésilien a en tout cas été envoyée durant cette partie.

 

7sur7

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.