Domani à Sano du FNDC : ‘’oui au dialogue, mais dans le respect des délais légaux’’

Print Friendly, PDF & Email

Dans un entretien à Jeune Afrique, la porte-parole du Rpg Arc-en-ciel (au pouvoir) Domani Doré a retiré l’engagement de son camp à aller au dialogue, mais a insisté sur « le respect des délais légaux ».

« Nous sommes ouverts au dialogue, nous l’avons réitéré lors de la dernière rencontre avec la Cedeao. Nous continuons d’appeler nos frères et sœurs de l’opposition à s’inscrire dans cette logique pour le bien du pays », rappelle dans JA l’ancienne ministre des Sports.

Mais, ajoute-t-elle, « le FNDC ne participant pas aux élections, je ne vois pas comment il pourrait nous imposer la quantité du sel à mettre dans notre sauce… On ne peut pas aller au dialogue en posant des conditions et des préalables ».

À deux mois du scrutin, un tel dialogue politique est-il encore possible ? Lui demande Jeune Afrique. « Le dialogue doit être permanent. L’opposition a préféré rester dans une dynamique de violence, un environnement de chaos, en appelant même à un coup d’État. Les Guinéens ne sont pas favorables à la chienlit. Nous devons prendre de la hauteur et faire preuve de maturité. Il n’est jamais trop tard pour prendre les bonnes décisions. Oui au dialogue, mais dans le respect des délais légaux », répond-elle.

Elisa CAMARA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.