Donka: démolition des bâtiments aux abords du bloc des professeurs

Dès 6h du matin, les occupants disent avoir été sommés hier samedi par les agents de sécurité de quitter les lieux sur ordre du patrimoine bâti public.

 » Depuis le temps du professeur Alpha Condé, nos bâtiments ont été cochés et on nous sommés de quitter mais après un temps, les choses se sont stoppées. C’est à 6h que les corps habillés sont venus avec les machines pour nous demander de sortir qu’ils vont démolir la maison ». explique Victorine Camara.

Dans le même sillage, Fatoumata Camara, elle, salue la discipline dont ont fait l’objet ces agents de sécurité qui ont fait preuve de discipline.

« Malgré le préavis, quand les agents sont venus, ils nous ont laissé le temps pour faire sortir nos affaires. Ils n’ont fait preuve d’aucune violence contrairement à ce que nous entendons ailleurs. Dieu merci », a fait savoir cette mère de famille.

Lors de cette opération, des kiosques se trouvant en face du tribunal de Dixinn jusqu’aux rails sur l’autoroute, tous les bâtiments ont subi la colère des machines. À l’exception des bâtiments étatiques. 

Mayi Cissé 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.