Dr Dansa Kourouma de retour d’Abidjan : « c’est une mission qui avait pour but de présenter les condoléances du peuple… »

Print Friendly, PDF & Email

Le président de l’organe législatif guinéen, Dr Dansa Kourouma a regagné cet après-midi 17 mai 2022, la capitale Conakry après deux (2) jours passés à Abidjan (Côte d’Ivoire) pour assister aux funérailles d’Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale décédé il y a quelques jours.

L’objectif de sa mission était de présenter les condoléances les plus attristées du peuple et le gouvernement guinéen au président Alhassane Dramane Ouattara et au  peuple ivoirien.

A sa descente d’avion à l’aéroport international Ahmed Sékou Touré, le président du CNT a expliqué  le but de son voyage en ces termes « C’est une mission qui avait pour but de présenter les condoléances du peuple de Guinée au peuple ivoirien à l’occasion décès du président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire, Elhadj Amadou Soumahoro, qui est d’ailleurs un ivoirien très bien connu en Guinée et dans la sous-région. Ce voyage s’inscrit également au nom du chef de l’Etat et du conseil national de la transition », dit-il à l’entame.

Dans le même sillage, Dr Dansa dénote avoir participé au sacrifice du défunt avant de pouvoir s’entretenir avec ses homologues parlementaires sur les questions stratégiques liées à l’Assemblée nationale.

« J’ai eu l’opportunité  de participer au sacrifice à la mémoire du défunt, j’ai adressé les condoléances au nom du CNT, mais également j’ai eu beaucoup d’autres contacts. Le président de la République de Côté d’Ivoire étant absent au pays, j’ai été reçu par le vice-président de la Côte d’Ivoire et d’autres personnalités de l’Assemblée nationale notamment le vice-président et les présidents des groupes parlementaires, mais aussi les présidents des commissions, qui m’ont invité à déjeuner. Un déjeuner au cours duquel, nous avons échangé sur les relations interparlementaires entre la Guinée et la Côte d’Ivoire, mais aussi évoquer quelle stratégie faudrait mettre en place pour le retour de la Guinée dans les différentes instances parlementaires au niveau de la CEDEAO et au niveau africain », précise-t-il.

Plus loin, il est revenu sur la nécessité de sa mission. « Cela résume qu’il y a quelques mois, bien avant le décès de l’honorable Soumahoro, des fortes personnalités du pays ont été rappelées à Dieu et il était important pour nous (instance de la transition), d’apporter à la fois notre solidarité et témoigner notre amitié avec ce peuple frère de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi j’ai effectué cette mission, ça s’est globalement bien passé, les missions diplomatiques guinéennes en Côte d’ivoire avaient pris toutes les dispositions pour faciliter les contacts, mais aussi les discussions avec les personnalités de ce pays »,  a-t-il indiqué.

En marge des obsèques, le président Dansa Kourouma a eu le privilège de participer au 32è anniversaire de la mort de l’écrivain Ahmadou Hampâté Bâ, avec les membres de sa fondation, de sa famille, en particulier la fille de l’illustre défunt.

A rappeler que  le défunt Amadou Soumahoro a été un fidèle compagnon du président Alhassane Dramane Ouattara. Il a été maire, ministre et avant d’occuper sa dernière fonction, qui est celle de la présidence du parlement ivoirien.

A noter que c’est la première visite officielle du président de Conseil National de la Transition après sa prise de fonction il y a quelques mois.

Youssouf                                                                                                 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.