Connect with us

A la Une

Fodé Oussou à l’AG de l’UFDG : « nous ne pouvons pas être un grand parti et tomber dans le piège d’Alpha Condé »

Alpha Condé a-t-il tendu un piège à l’opposition en prorogeant le mandat du parlement ? Fodé Oussou Fofana pense que c’est une possibilité. Le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) qui présidait ce samedi 19 janvier 2019, le rassemblement hebdomadaire des militants de son parti, révèle que derrière cette prorogation du mandat de la huitième législature guinéenne, le président Alpha Condé cache l’idée d’un changement de la constitution.

« Tout ce qu’Alpha Condé fait, c’est très calculer, nous sommes obligés de réfléchir pour savoir qu’est-ce qu’il faut faire. Est-ce qu’il faut siéger ou il ne faut pas siéger ? Parce qu’il faut faire attention, chaque action a des avantages et des inconvénients. Nous ne pouvons pas être un grands parti et tomber dans le piège de monsieur Alpha Condé. Vous avez entendu certains dire qu’on ne parle plus de troisième mandat de Monsieur Alpha Condé, mais qu’on parle de quatrième République. Puisque Alpha Condé ne va pas quitter le pouvoir, il veut quitter comme Blaise Compoiré, il a trouvé des juristes pour faire une nouvelle constitution et c’est cette constitution qu’il veut soumettre au peuple de Guinée. C’est pour cela que les hauts responsables du RPG disent qu’on ne parle plus de troisième mandat mais qu’on parle de quatrième république, mais je voudrais dire que qu’ils doutent de la détermination du peuple contre un troisième mandat, c’est que tu ne fais pas confiance au peuple. Le jour où Monsieur Alpha Condé aura le courage de parler d’un troisième mandat ou d’une nouvelle constitution, ça sera  son dernier jour en Guinée. Ceux qui pensent qu’Alpha Condé peut proroger son mandat, nous on dit que son mandat fini le 21 décembre 2020 et il n’y aura ni troisième mandat, ni une nouvelle constitution, ni un autre Président qui s’appellera Alpha Condé au moins pendant 50 ans ici », a dit le président du groupe parlementaire le libéral démocrate à l’assemblée.

Face à des militants qui ne veulent pas voir leurs  députés siéger, Fodé Oussou assure que c’est la volonté des militants de l’UFDG qui sera appliqué. « Nous sommes fiers de nos militants et l’obligation que nous avons, c’est de ne jamais vous trahir. Nous ferons exactement ce que vous voulez, c’est pour cela que jusqu’aujourd’hui, la décision n’est pas prise de siéger ou de ne pas siéger, nous sommes en train de faire des consultations de la base au sommet, nous allons consulter nos fédérations de l’intérieur et de l’extérieur, nous allons consulter les communicants de l’UFDG. Nous allons consulter tous les responsables de la base au sommet, nous allons consulter la section motard, sèrè tabè, nous allons consulter tout le monde. Croyez-moi que la décision que vous allez prendre, c’est cette décision que le parti va respecter parce que le parti n’existe que lorsqu’il y a des militants. Ne vous en faites pas », a-t- rassuré.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook