Dr Karomo Kaba, gouverneur de la BCRG : « en 2021, le secteur financier est resté résilient dans sa globalité… »

Print Friendly, PDF & Email

Comme nous l’annoncions, les travailleurs de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) ont présenté ce mercredi 5 janvier 2022 leurs vœux de nouvel an au gouverneur de l’institution et à ses proches collaborateurs.

Au cours de cette cérémonie qui a regroupé plusieurs invités dont des représentants de toutes les structures évoluant dans le secteur des banques et assurances, le gouverneur, Dr Karamo Kaba fera savoir que selon les perspectives de l’économie mondiale du Fonds Monétaire International, le rythme de progression du PIB mondial serait de 6 % en 2021, contre une récession de 3,2 % en 2020.

« Au niveau national, malgré la persistance de la pandémie de COVID – 19, l’économie est restée résiliente, grâce aux performances de tous les secteurs d’activités. Selon les prévisions du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, la croissance économique, soutenue par la vaccination, la reprise des activités et l’ouverture des frontières, s’établirait à 5,5 % en 2021, contre une prévision initiale de 5,2 %. En glissement annuel, l’inflation s’établit à 12,6 % en novembre 2021, contre 10,6 % en décembre 2020. Elle est tirée par les prix des produits alimentaires, d’ameublement et d’équipement, en lien avec la perturbation de l’approvisionnement des marchés en produits de consommation, la hausse des coûts du transport maritime ainsi que les coûts d’ajustement résultant de la mise en œuvre des opérations du guichet unique du commerce extérieur », dira-t-il.

Poursuivant, il dira « qu’en 2021, le secteur financier est resté résilient dans sa globalité, malgré la crise économique liée à la pandémie. Le total bilan et les dépôts collectés à fin septembre 2021 ont progressé de 11,7 % et 9,9 % par rapport à fin 2020, respectivement. Les banques ont globalement une profitabilité notable, avec un taux moyen de rentabilité des fonds propres de 20,7 % à fin septembre 2021. Au cours de 2021, les réformes au niveau de la supervision bancaire ont porté notamment sur : l’opérationnalisation du Conseil National d’épargne et de crédit ; la révision de la loi bancaire ; l’adoption des normes prudentielles tenant compte des dispositions de Bâle II et Bâle III ; et l’implémentation des normes IFRS 9 et 16. Dans le domaine de l’inclusion financière, l’année 2021 est marquée par : l’adoption de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière par le Gouvernement ; la mise en place du Comité Technique National du suivi de la stratégie de l’inclusion financière ; et l’élection du Gouverneur de la BCRG en qualité de Membre du Conseil d’Administration de l’Alliance pour l’Inclusion Financière (AFI) pour le compte de la zone de l’Afrique au Sud du Sahara. »

Plus loin, il a tenu à préciser qu’il reste attentif face aux nombreuses préoccupations qui ont été mentionnées par le porte-parole des travailleurs de son institution. « J’ai pris bonne note des préoccupations soulevées par la délégation syndicale. Je partage pleinement ces préoccupations qui visent l’amélioration des conditions de vie et de travail. A propos, je voudrais vous rassurer que mes collaborateurs et moi-même les examinerons avec une grande attention », a-t-il mentionné.

Youssouf Keita

+224 6225400

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.