Dr Sakoba Keita : ‘’le patron (Alpha Condé) va être vacciné contre le coronavirus’’

Print Friendly, PDF & Email

La République de Guinée, à l’instar des autres pays du monde frappés par la covid-19, a entamé ce mercredi 30 décembre, les premiers essais de vaccination contre cette pandémie. Des tests ont été effectués sur des hauts commis de l’État et des agents de santé au palais Sékhoutouréya.

Intervenant dans la soirée de ce mercredi chez nos confères de Djoma Média dans l’émission “le Grand Oral”, le Directeur national de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), Dr Sakoba Keïta, est revenu sur les stratégies de sa direction. «  On a élaboré un plan de vaccination de masse. On attend qu’on ait suffisamment de stock de vaccin, pour pouvoir faire la sensibilisation, parce que ce n’est pas à Conakry seulement. Certaines préfectures vont bénéficier de cette campagne de vaccination, y compris certaines corporations de l’intérieur du pays. Tous les agents de santé vont être vaccinés. Et au moment opportun, nous allons faire cette campagne médiatique. Nous, nous pensons que cette campagne de vaccination pourrait avoir lieu vers la fin du premier trimestre de 2021 et au début du deuxième trimestre. Donc, faire une campagne prématurée, les gens vont oublier les messages que nous avons. », explique-t-il.

Pour ce qui est du non-respect des gestes barrières, Dr Sakoba croit savoir ceci : « Le relâchement, ce n’est pas guinéen, c’est presque mondial. Vous savez, les mesures contraignantes ne peuvent pas trop durer dans le temps. Et deuxièmement, c’est aussi à cause de la baisse du taux de positivité en Guinée. A un moment donné, vers le mois d’avril, on était jusqu’à 50% de taux de positivité. Aujourd’hui, on a moins de 1% qu’on rencontre…Mais comme la lutte n’est pas finie, moi je demande aux gens de continuer à porter les masques jusqu’à ce qu’on ait au moins trois (3) mois, sans notifier un seul cas de coronavirus en Guinée. »

À en croire le DG de l’ANSS, tous ceux qui ont été vaccinés aujourd’hui, personne n’a été forcé. « D’abord, pour recevoir le vaccin, tu dois remplir une fiche de consentement. Ce que je peux vous dire, le patron (Alpha Condé, ndlr) va être vacciné  contre le coronavirus. », a-t-il annoncé.

Pour finir, il faut retenir qu’au début, on avait plus de 450 malades. Aujourd’hui, dans les centres d’isolement, on a moins de cent (100) malades hospitalisés et cinq (5) personnes en réanimation,  contrairement au début lorsqu’on avait plus de 30 personnes.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.