Drame sur la RN5 Bamako-Siguiri : 23 Guinéens tués dont 9 femmes (images)

Print Friendly, PDF & Email

Un grave accident de la circulation s’est produit dans la nuit du mardi à mercredi sur la RN5 qui relie la capitale Bamako et Siguiri, en Guinée, entre Solabougouda et Naréna. Le bilan fait état de 25 morts dont 23 Guinéens. Parmi eux, 9 femmes. Le drame a eu lieu en territoire malien à la frontière guinéo-malienne. Les informations qui nous ont été fournies attestent que c’est un minibus en provenance de Bamako qui est entré en collision avec un poids lourd qui quittait Siguiri.

D’après nos informations, après ce drame de la route, grâce aux efforts fournis par les personnels de l’Ambassade et du Consulat de Guinée à Bamako, une équipe d’identification des corps composée de la communauté guinéenne a été mise en place par l’ambassadeur le général Fodé Keita C’était dans le but d’identifier les Guinéens et les remettre à leurs familles. Cette équipe avait à sa tête le jeune consul Namory Magassouba qui s’est engagé corps et âme pour la cause de la communauté.

La première étape de cette identification a été la visite de la morgue de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako. D’après nos sources, l’hôpital avait reçu 14 corps parmi lesquels figuraient les 4 personnes qui étaient à bord du camion-remorque. Il s’agit de Thierno Sylla, chauffeur du camion-remorque âgé de 20 ans, Sayon Kéita, Mamady Sidibé et Thierno Camara un élève âgé 12 ans tous originaire de Dögömè dans la préfecture de Dabola.

Mais aussi il y avait dix femmes toutes guinéennes. Ce sont Fanta Condé, Aïba Sacko, Soundjan Konaté, Nakany Kéita, Sanaba Kéita, M’Balou Kéita, Tiranké Kaba, Fatoumata Sidibé et Kandet qui ont succombé dans cet accident tragique.

Selon les témoignages, le chauffeur du minibus Aly Mariko avait perdu le contrôle de son véhicule pour aller percuter le camion-remorque en panne. Il aurait heurté le cardan sur son côté droit causant la mort de tous les passagers ainsi que les quatre personnes du camion-remorque. Dans cet accident, il y a seulement deux survivants, un garçon de 12 ans et un apprenti du minibus.

A noter que parmi les décédés, figuraient 1 Burkinabé et un Malien.  ,

A noter que tous les corps ont été identifiés par les autorités guinéennes.

Moussa Oulen Traoré, correspondant à Bamako (Mali) 

+223 91895637

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!