Dubréka : découverte d’un corps sans vie, à Samatara-plateau

C’est dans la matinée de ce mardi 24 janvier 2023 que ce corps sans vie a été retrouvé à Samatara-plateau, dans la commune de Dubréka, le long des rails, juste sur la transversale de la T8. Sur les lieux, nous avons trouvé assez de monde sont les agents de la gendarmerie ‘’ECO 16’’ de Samatara et ceux de la Brigade de Recherche de Sonfonia.

Cependant, personne n’a pu identifier le corps. En revenant sur la façon dont il a été informé de cette découverte, Mamadou Djouma Barry, un témoin qui était sur place, a laissé entendre qu’il s’agit d’un jeune garçon qui pourrait avoir moins de 20 ans.

« C’est à 7h qu’un jeune m’a appelé. Maintenant quand il m’a informé, j’ai directement appelé les gendarmes et nous sommes venus ensemble ici. On a trouvé effectivement que l’enfant est mort. Je ne sais pas s’il a été tué ou pas, on n’est informé de rien pour le moment. Moi j’ai vu le corps, il n’y a aucune trace de sang sur lui, c’est un jeune garçon, grand de taille. Sur son corps c’est comme s’il avait les traces de ciments. Jusqu’à présent, on a n’a pas pu l’identifier, on a aussi montré sa photo aux gens mais personne ne le connais. Je ne connais pas son travail. Je peux estimer son âge à 17 ans en tout cas moins de 20 ans », a-t-il expliqué.

Poursuivant, ce témoin dira que ce n’est pas la première fois qu’on découvre des corps à ce niveau. Il demande aux autorités de les aider à trouver un poste de sécurité à côté des rails.

« C’est la deuxième fois qu’on découvre les corps ici. La première découverte ne date pas d’un an d’abord. Lui aussi c’est comme ça on avait trouvé son corps. C’est après qu’on nous a dit qu’il a été assassiné, après les assassins sont venus déposer son corps ici. Nous demandons à l’Etat de nous aider à avoir un poste de sécurité ici. Parce que les deux côtés des rails, il n’y a pas de courant (lumière), il fait obscure quand 18 heure arrive. A partir de 20h 21h,  tu ne verras plus personne. On attaque les gens sur la moto et beaucoup de personnes se font agressées ici. Les gens transportent les choses d’ailleurs pour ici. Donc on souhaite vraiment avoir un poste de sécurité à ce niveau », a-t-il lancé.

Jusqu’à 12h, le corps était encore couché là où il a été retrouvé. Les agents de la gendarmerie de Samatara continuaient à mener les investigations. Mais aucune autorité locale du quartier n’était présente sur les lieux.

Christine Finda Kamano 

622716906

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.