Durée de la transition en Guinée : la Cedeao reporte son sommet extraordinaire (note)

Print Friendly, PDF & Email

[Information Mediaguinee]. Les Guinéens doivent encore patienter avant de connaître la position de la Cedeao sur les 36 mois de transition validés par le CNRD (Comité national du rassemblement pour le développement) , à sa tête le colonel Mamadi Doumbouya. La plus prestigieuse institution sous-régionale a reporté à une date ultérieure le sommet extraordinaire qu’elle avait annoncé pour le 21 mai prochain à Accra, au Ghana.

Dans une note en date du 17 mai dont Mediaguinee détient copie, le ministère ghanéen des Affaires étrangères et de l’intégration régionale a indiqué que le prochain sommet fera l’objet d’un autre communiqué.

Dans une interview accordée à Africa24 -enregistrée il y a plusieurs jours à Abuja selon un cadre de la Cedeao- le président de la Commission de la Cedeao Jean-Claude Kassi Brou a dit que “les meilleures transitions, ce sont les transitions les plus courtes possibles. Une transition qui est issue d’un coup d’Etat militaire, ce n’est pas un mandat électif ». Et d’ajouter : « dans notre région, vous avez des chefs d’Etats qui sont élus pour cinq ans, d’autres sont élus pour quatre ans. Un coup d’Etat militaire qui s’apparente à un mandat électif, ça pose un problème”.

Pour Brou, « une transition a pour vocation d’organiser des élections crédibles acceptées par toutes les parties pour qu’il y ait consensus et la paix. C’est ce qui doit être l’objectif principal d’une transition. Mais, une transition n’a pas de légitimité pour faire des réformes qui doivent être faites par un gouvernement issu du peuple”.

La junte guinéenne qui veut éviter à tout prix les sanctions de la Cedeao multiplie les missions dans les capitales ouest-africaines. La Cedeao va-t-elle valider ou rejeter les 36 mois ? Bien malin qui y répondra.

Noumoukè S.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.