Connect with us

Economie

Economie : lancement à Conakry du premier dialogue de haut niveau sur l’inclusion financière en Guinée et en Afrique 

Le premier dialogue de haut niveau sur l’inclusion financière en Guinée et en Afrique a été lancé ce vendredi, 3 mai à Conakry.

Organisé par la banque centrale de la République de Guinée (BCRG) en collaboration avec l’agence Baantou et Wafrica (women for Africa), ce dialogue a réuni plusieurs personnalités du monde des finances et de l’économie.

Pour mieux expliquer l’inclusion financière à l’assistance qui était venue en grand nombre, un panel a été animé sous le thème « l’inclusion financière, le rôle du régulateur ». Ce panel a été animé par le gouverneur de la banque centrale, Louncény Nabé, le ministre des postes, télécommunications Moustapha Mamy Diaby et de la ministre de la coopération et de l’intégration africaine, Djènè Keïta. Au cours de leurs interventions, chacun des panélistes s’est accentué sur son domaine pour parler de la recherche de solution pouvant encourager une plus grande inclusion financière.

Pour le gouverneur de la banque centrale, ce dialogue de haut niveau a été organisé en raison du développement des activités de l’agence sur l’inclusion financière.

« La Guinée est membre de l’agence pour l’inclusion financière depuis 2009, en raison du développement des activités de l’agence, il était question de créer, les initiatives régionales, une pour l’Afrique dont la banque centrale assure la présidence entre 2018 et 2020. C’est dans ce cadre que nous avons pensé qu’il fallait passer à une certaine vulgarisation de l’agence et les moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs. Quels sont ces objectifs, c’est d’élargir le plus possible, la couverture territoriale du pays par l’ensemble des services financiers de qualité et à moindres coûts. Dans ce cadre-là, je peux vous dire que la banque centrale a fait beaucoup de chemins. La loi sur la gestion financière inclusive a été votée et vulgarisée avec la participation des basques et de tous les autres protagonistes de la question », a précisé Louncény Nabé.

Le ministre des Télécommunications qui a aussi participé à ce panel a expliqué toute l’importance des nouvelles technologies dans l’inclusion financière.

« La plupart de nos concitoyens n’ont pas accès aux services bancaires traditionnels. Aujourd’hui, quand vous disposez d’un téléphone, vous n’avez pas besoins de vous déplacer, vous pouvez souscrire aux facilités de transfert d’argent par le mobile, en activant une certaine application, sans qu’on ne vous demande où vous êtes, qui vous êtes et quelle est votre capacité financière… Vous pouvez transférer de 100 francs à plusieurs millions, donc ça facilite la vie », a-t-il expliqué.

A noter que ce dialogue de haut niveau sur l’inclusion financière en Guinée et en Afrique a connu la présence de la délégation des banques centrales de la sous-région Ouest-africaines et d’autres panel ont aussi été animés pour permettre aux participants de s’outiller de tous les éléments de l’inclusion financière.

Thierno Sadou Diallo 

+224 626 65 65 39

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook