Éducation : une mission du Bureau International de l’Education de l’UNESCO en Guinée pour réformer le système éducatif

Print Friendly, PDF & Email

En mission à Conakry, une délégation du Bureau International de l’Education de l’UNESCO a rencontré ce lundi 14 juin 2021 les ministres de l’EnseignementSupérieur et de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. L’objectif vise à apporter une assistance technique au Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Décennal de l’Éducation en Guinée (ProDEG 2020 – 2029), particulièrement pour le Projet pour les Résultats au Préscolaire et à l’Enseignement Fondamental. 

Au cours des rencontres, la délégation à expose les différents axes de collaboration, notamment autour de la révision des curriculum, du renforcement des capacités et de la digitalisation des programmes.

Selon Mamadou Lamine Sow, responsable du programme éducation du bureau régional de l’UNESCO basé à Abidjan, la présente mission vise à couvrir trois axes de façon générale.

«  Premièrement, c’est de regarder comment l’UNESCO de façon générale et le BIE en particulier  pourra accompagner la Guinée dans la digitalisation donc de son système éducatif mais aussi comment l’aider à développer son cadre d’orientation curriculaire qui donne les grandes lignes et les grandes options par rapport à la réforme du programme scolaire, mais aussi c’est de voir comment éventuellement le BIE UNESCO pourra participer au programme de renforcement des capacités des structures et des cadres qui sont en charge justement de la formation initiale, continue des enseignants mais aussi qui sont en charge des programmes scolaires. Donc nous avons rencontré le ministre, nous l’avons écouté, vous l’avez écouté et par la suite nous allons le technicien, donc les cadres en charge des programmes scolaires, en charge de la formation des enseignants, formation initiale – formation continue, mais aussi des autres cadres en charge de mener les enseignements apprentissage et de regarder quelle cohérence, quelle articulation il y a entre tout ça, toute cette dynamique qui se met en place pour positionner donc l’UNESCO, le Bureau International de l’Education pour mieux appuyer cette initiative », a-t-il expliqué.

Pour le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation Pr Alpha Amadou Bano Barry, la question principale est celle de l’apport de l’UNESCO au gouvernement guinéen.

« Plusieurs sujets sont à l’ordre du jour lors de cette mission, en particulier, qu’est-ce que l’UNESCO peut apporter à la Guinée à la fois au niveau de la révision des curriculum, de l’orientation curriculaire, au niveau de la formation continue mais aussi au niveau de la digitalisation du système éducatif.Ce sont ces sujets qui ont été discutés mais aussi la question du document de politique enseignante. Nous nous retrouverons à la fin de la semaine après les rencontres projetées par la délégation, à la fois avec les services techniques du MENA mais aussi les autres ministères sectoriels. En ce moment il sera possible de savoir les autres partenaires dans le développement qui interviennent aussi dans le secteur de l’éducation », a-t-il estimé.
Durant cette mission sont prévues des rencontres avec les partenaires techniques, afin de cadrer l’exécution de l’assistance technique dans le pays. Des séances de travail sont également à prévoir avec les différentes structures nationales en charge des questions relatives au curriculum et à la qualité de l’éducation. Pr Alpha Amadou Bano Barry souhaite améliorer la performance du système éducatif guinéen
« Qu’est-ce que je souhaite ? Que la Guinée ait le meilleur système éducatif au monde, le plus performant. Que tous les enfants de Guinée aillent à l’école et qu’au terme du primaire que tous les enfants de Guinée sachent lire, écrire, parler. Et qu’au niveau du secondaire qu’il y ait pratiquement toutes les options possibles amarrées à l’enseignement supérieur et au terme de la sortie de l’enseignement supérieur, que tous les étudiants de Guinée aient leur emploi ou se créent leur emploi », a-t-il souhaité
Précisons qu’au terme de cette mission, un bilan sera établi qui permettra de savoir les grands axes sur lesquels l’UNESCO pourra accompagner le système éducatif guinéen dans la mise en œuvre des réformes.

Maciré Camara

+224 628 112 098

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.