Education: vers la biométrisation des candidatures au baccalauréat

Print Friendly, PDF & Email

Le Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation a annoncé mercredi 03 janvier sur les ondes de la radio nationale, une série de mesures pour lutter contre les fraudes lors des différents examens nationaux. Parmi ces mesures, la biométrisation des candidatures au baccalauréat unique.

Selon Ibrahima Kalil Konaté, cette opération vise à empêcher des étudiants de revenir faire le Bac pour être lauréats

“Nous allons proposer au gouvernement d’accepter que nous introduisions la biométrie cette année au niveau des candidatures. Nous nous sommes rendu compte qu’il y a des élèves qui sont admis au baccalauréat session 2015 avec 10 de moyenne, ils sont à l’université et ils viennent reprendre en 2017, tout ça pour être lauréat et avoir une bourse de l’extérieur. Cette année, j’ai essayer de faire un croisement rentre  les trois sessions 2015, 2016, 2017 nous avons épinglé 88 faux lauréats, ils sont dans les institutions universitaires  et j’ai pris la responsabilité de les faire remplacer par des vrais candidats  parce qu’on ne fait pas deux fois le bac, on doit le faire une seule fois dans la vie scolaire. On a beaucoup avancé, si j’ai le quitus du gouvernement, on a l’équipement disponible, on a le personnel déjà mobilisé pour faire ce  recensement qui ne prendra même pas trois semaines”; a dit le ministre K au carré l’ors d’une interview sur la radio nationale tout en annonçant l’instauration d’une deuxième session du Bac pour donner une seconde chance à certains candidats.

“je veux introduire la Deuxième Session du baccalauréat, l’année dernière quand j’ai analysé les résultats du baccalauréat, j’ai constaté qu’il y a des élèves qui ont échoué à cause d’une seule matière sur sept. Donc je pense qu’on peut donner une deuxième chance à ces élèves qui sont dans ces conditions. En sciences expérimentales quand un enfant n’a pas sa moyenne en biologie, on lui donne l’opportunité de reprendre l’épreuve de biologie, s’il a la moyenne on le déclare admis au baccalauréat.On appelle ça deuxième session du bac, ça se fait partout dans le monde sauf en république de Guinée ” , a t il annoncé

Thierno Sadou Diallo

(+224) 626 65 65 39

  1. kaloga 3 ans il y a
    Repondre

    Tant mieux pour toi puisqu’ici tu n’es pas affronté de nouveau aux chiffres qui pourro t te rendre la vie amère. À part quelles dates et les 88 faux lauréats tu t’en sort main à l’air. Mais Mr le Ministre pouvez cvv nous nous donner l’effectif exact des candidats guinéens pour cette biolmetrisatio ?
    JE pense que ça ne pas aller au delà de 999.000 candidats , sinon on aura du mal à déchiffrer, puisque tu n’est pas confronté au chiffre.Que DIEU sauve la Guinée.
    L’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.