Election du 18 octobre en Guinée : ”je n’ai pas de commentaire à faire”, dit Embaló

Print Friendly, PDF & Email

Umaro Sissoco Embaló est-il d’humeur versatile ? De retour de Brazzaville, au Congo, l’homme fort de Bissau tourne casaque. Lui qui a officiellement déclaré son soutien à un candidat guinéen et confié que l’élection du 18 octobre en Guinée ne s’est pas déroulée comme il le voulait, préfère désormais donner sa langue au chat.

Dans une interview qu’il a accordée à l’hebdomadaire Jeune Afrique, le président de Guinée-Bissau, petit pays d’Afrique de l’Ouest coincé entre la Guinée et le Sénégal, a dit qu’il n’a pas de commentaire à faire sur la réélection dès le 1er tour du candidat du Rpg Arc-en-ciel Alpha Condé.

Que pensez-vous de la réélection du président guinéen? Lui demande le journal panafricain. ‘’ (…) Je n’ai pas de commentaire à faire. Je n’ai d’ailleurs pas eu d’a priori contre Alpha Condé, c’est lui qui en a eu contre moi. Il ne m’a pas félicité pour mon élection, donc je ne l’ai pas félicité pour la sienne », répond-t-il. Et d’ajouter : ‘’je le respecte en tant que chef d’État et il doit me respecter en retour. Sans plus.’’

Elu en janvier dernier -après un scrutin aux résultats toujours contestés-, Embaló entretient des relations très difficiles avec son homologue de Conakry qu’il accuse d’avoir soutenu son rival Domingos Simões Pereira du PAIGC.

Noumoukè S.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.