Connect with us

Politique

Élection du maire de Matoto : réactions croisées des avocats de Mamadouba Tos et de Kalémodou Yansané

Ce mercredi 13 février, s’est ouvert au tribunal de première instance de Mafanco, le procès sur l’affaire Mairie de Matoto. Le candidat de l’UFDG au poste de maire de cette commune a déposé un recours en annulation de l’élection de Mamadouba Tos Camara.

Devant la juge, les avocats de l’UFDG ont demandé au tribunal d’annuler l’élection du maire de Matoto qui s’est tenue le 7 février ou à défaut de renvoyer les décisions qui ont permis la reprise de cette devant la cour suprême.

« La Cour suprême a reconnu votre compétence dans un arrêt pour juger cette affaire. Conformément à l’article 114 du code pénal, ce recours a été porté devant votre tribunal pour invalider l’élection irrégulière de Mamadouba Tos Camara. Parce Kalémodou Yansané a été régulièrement élu maire de Matoto et le ministre n’a pas le droit d’annuler une élection. Nous demandons le renvoi de la lettre circulaire convoquant l’élection du 7 février 2019 devant la cour suprême. A défaut d’annuler l’élection de Mamadouba Tos Camara, nous vous demandons de le renvoyer devant la cour suprême pour qu’elle se prononce sur la légalité de la décision du ministre », a lancé Me Salifou Béavogui.

Plus loin, Me Alsény Aïssata Diallo, un autre avocat de l’UFDG de demander au tribunal d’annuler l’élection de Mamadouba Tos Camara, tout en déplorant l’absence de la Haute cour de justice. Pour lui, si cette juridiction existait, le ministre de l’administration du territoire allait être condamné à perpétuité.

« Si la Haute cour de justice existait dans notre pays, le ministre de la justice allait être condamné à perpétuité. Parce que tous les actes qu’il a posés dans cette élection sont des actes illégaux. Mais un jour il rendra compte devant l’histoire », a ajouté cet avocat.

Les avocats de Mamadouba Tos Camara ont quant à eux demandé au tribunal d’annuler la citation à comparaître de leur client arguant que cette citation n’a pas été déposé dans les délais prévus par la loi.

Par ailleurs ce collectif d’avocats a plaidé à ce que Kalémodou Yansané soit débouté dans sa demande d’annuler l’élection de Mamadouba Tos Camara à la tête de la commune de Matoto. Pour ces avocats, cette prétention du candidat de l’UFDG n’a aucune base légale.

De son côté, l’avocat qui représentait l’agence judiciaire de l’Etat à ce procès a balayé d’un revers de la main les arguments des avocats de Kalémodou Yansané. Pour l’agent judiciaire de l’Etat Joachim Bilimou, la requête de Kalémodou Yansané se base sur la décision du ministre de l’administration du territoire pour espérer obtenir l’annulation l’élection du maire de Matoto.

« Nous avons appris que Monsieur Kalémodou Yansané a saisi ce tribunal d’une requête tendant à annuler les élections qui ont eu lieu le 7 février à Matoto. Ce qui nous a donc amené à intervenir dans ce procès, c’est que dans cette requête, le Ministère de l’administration du territoire est visé expressément, sa décision est mise en cause et on estime que le Ministère ne peut pas intervenir pour se défendre. Ils ont demandé à Madame la Présidente du tribunal, en considérant cette décision du ministre, d’invalider l’élection. Nous avons donc estimé que par rapport à cela, dès lors que le Ministère est mis en cause, nous avons intérêt à intervenir dans ce procès rétablir la vérité légale », souligne-t-il.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 38

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter