Connect with us

A la Une

ELECTIONS AMERICAINES: And the winner is… Trump ! (Par Saliou Samb)

Published

on

Jusqu’à la dernière minute, les électeurs américains ont caché le lapin qu’ils avaient dans leur chapeau. Sous le regard complice des minorités noires et hispaniques, une certaine classe dite oubliée, essentiellement rurale et relativement peu éduquée par rapport au reste du pays, un brin xénophobe voire raciste et/ou protectionniste, a  porté au pouvoir le très coloré Donald Trump, un sulfureux homme d’affaires, milliardaire, aux déclarations d’impôts bien cachées…

De sa voix mi fluette-mi arrogante, Donald a dit à qui veut l’entendre qu’il a les moyens de changer les Etats Unis. Et il l’a fait avec la manière, déjouant tous les sondages, en surfant sur cette vague populiste qui touche à  la fois les USA et… l’Europe ! Seulement, au pied du mur, le maçon Trump va devoir concrétiser toutes ses hilarantes promesses lancées à tout va au cours d’une campagne électorale qui a dépassé tous les records de vulgarité et de violence verbale.

Même en passant l’éponge sur ses écarts inadmissibles à l’endroit des femmes, dénoncés par ses adversaires tout au long de la campagne la plus superficielle de l’histoire des Etats Unis, même avec un Congrès acquis à la cause républicaine, le vainqueur de la présidentielle américaine aura du mal à respecter ses promesses. Sur la suppression unilatérale des accords de libre échange (pourtant inspirés par les Etas Unis), sur la baisse drastique des impôts sur les grandes sociétés (de 35 à 15%), sur le désengagement américain de zones stratégiques comme la Corée du sud, le Japon, le Moyen Orient, etc, sur l’arrêt des délocalisations des entreprises américaines, mais surtout sur ce fameux mur de 1600 km qu’il doit construire bien haut pour bloquer les vagues de clandestins en provenance du Mexique (car tous ne sont pas Mexicains), et aux frais du Mexique SVP, Trump risque de comprendre l’énorme différence qu’il peut y avoir entre la réalité et la… téléréalité. Make America great again ? On verra !

Il serait seulement souhaitable que la présence d’un iconoclaste à la  Maison Blanche ne sonne pas comme un signal à  la parole libérée sur des thèmes sensibles (racisme, xénophobie, sexisme, misogynie, etc) que l’élite américaine tant détestée par le « peuple de Trump » manipulait au moins avec prudence dans le but de maintenir l’unité d’un pays où tout le monde est étranger. Des investigations ont révélé que Trump lui-même, si hostile à l’immigration, est originaire du bourg de Kallstadt (Allemagne), le village de son grand père…

Notoirement inculte et léger dans ses déclarations (et parfois ses actes), le fantasque Donald Trump a maintenant l’occasion de prouver à la planète entière que tout le monde s’est trompé sur son compte. Il l’a réussi en parvenant, contre vents et marées, à mettre à genoux et l’establishment policé et les spécialistes des sondages. Il lui revient à présent de démontrer aux Américains qu’ils ont eu raison de porter leur choix sur une personnalité à l’allure peu raffinée et qui se comporte en public comme l’homme de la rue. Dire que tout cela se passe dans un monde, jusque-là régulé par les Etats Unis, où l’Europe doit elle aussi faire face à ses vagues populistes, où l’Afrique doit continuer à supporter ses leaders irresponsables et mal organisés, où le Moyen Orient continuer d’accepter l’obscurantisme et entretenir des guerres inutiles, où l’Asie relègue de plus en plus les droits de l’homme au placard sur l’autel de la croissance économique et où l’Amérique du sud se débat contre les phénomènes du trafic de drogue et des réseaux criminels ! Tout cela est bien désespérant mais, trois fois hélas, nous sommes bien dans un monde qui est en train de céder à une forme de dictature rampante qui veut le pouvoir sans savoir exactement quoi en faire. Et le temps, qui ne cède jamais à la démagogie et aux émotions du moment, nous donnera raison.

Saliou Samb

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. Sylla

    9 novembre 2016 at 15 h 21 min

    Saliou Samb ton candidat Hillary a été terrassé.
    Personne ne connait le futur.

  2. Saliou SAMB

    10 novembre 2016 at 0 h 08 min

    Malheureusement, ce n’était pas mon candidat. J’étais plutôt pour Bernie Sanders.

  3. tim

    11 novembre 2016 at 2 h 54 min

    L’election de Trump évite le pire à l’humanité qui est une troisième guerre mondiale. Avec Hillary, le monde allait être plongé dans une guerre dans les 6 mois qui allaient suivre: une confrontation u.s.a russie était inévitable. C’est Dieu qui vient de sauver la planète avec l’élection de Trump. Avec Trump à la maison blanche, les guerre inutiles à travers le monde vont aussi baisser.

  4. Lamine

    11 novembre 2016 at 10 h 19 min

    Tim, tu es sûr de ça ? Trump dit qu’il n’hésitera pas à expulser les Mexicains, à construire un mur, à interdire les USA aux musulmans, à larguer la bombe nucléaire sur les ennemis de l’Amérique, à faire ceci et cela… Attendons de voir !

  5. tim

    11 novembre 2016 at 14 h 56 min

    Lamine, ou tu n’as pas compris trump ou tu es aussi une victime du complot des médias et du système americain contre trump. Trump n’as jamais dit qu’il utilisera l’arme nucléaire contre les ennemis des usa. Il a dit que l’amerique va cesser de protéger tout le monde et cesser d’être les gendarmes du monde. Il a dit que les usa vont s’occuper des usa donc les slogans, america first et make america great again. Il a dit qu’il fera rentrer les troupes à la maison. Il a aussi dit qu’il s’entendra avec poutine et n’hésitera pas de le rencontrer avant son investiture. Il a également condamné l’assassinat de khadafi et dénoncé ses conséquences. Par contre, hillary a dit qu’elle imposera une zone d’exclusion aériène sur la syrie, donc une confrontation directe entre les deux super puissances était inévitable car le ciel syrien est vérouillé aujourd’hui par les russes. C’est pour cela que poutine se préparait déjà pour une troisième guerre mondiale en cas de victoire d’hillary. Il avait déjà placé tous ses pions pour une confrontation directe avec les usa. Hière, le kremlin a officièllement déclaré qu’une troisième guerre mondiale était inévitable en cas de victoire d’hillary. En politique étrangère, trump est très moins dangereux qu’hillary. Mais, il y avait un grand complot contre le candidat trump que le peuple américain a compris. Tout était truqué même les sondages et débats à la faveur d’hillary. Une fraude massive était planifiée mais qui a été déjouée par les partisants de trump qui se rassuraient que leurs votes étaient bien allés chez leur candidat. C’est ça le secret de la victoire de trump. Mais, les médias diront le contraire. Tout était faux et truqué à la faveur d’hillary mais Dieu à sauvé le monde.

Laisser un commentaire

Publicités