Élections législatives : premier meeting du PGPD de Bintou Touré à Matam 

Print Friendly, PDF & Email

Et c’est parti pour les campagnes électorales. Ce dimanche 19 janvier à Matam, le Parti Guinéen pour le Progrès et le Développement (PGPD) a animé un meeting au quartier de Touguiwondy dans la commune de Matam.

Pour les élections législatives du 16 février 2020, le parti présentera sept candidats dans la commune de Matam et 76 sur l’étendue du territoire national.

Dans son discours de circonstance, la présidente du parti, Madame Yansané Bintou Touré a tout d’abord expliqué sa volonté de participer à ces élections législatives.

« Participer aux élections législatives procède de notre farouche volonté d’exercer notre droit et notre devoir de citoyen guinéen. Ceci est un impératif politique. Nous voulons participer à l’encrage des partis politiques sous la prise de la charge des partis. Nous voulons remettre les élections dans leurs statuts originels de pierre angulaire de la démocratie plurielle limitant ainsi le champ de la société civile. Par notre participation, nous voulons transcender les clivages artificielles, ethniques, régionalistes, tribaux etc. Refonder le socle de la nation, relevant ainsi les trois défis qui nous interpellent tous. Le défi de la paix, à cause des violences des conflits actuelles et la profondeur des crises qui les caractérisent. Le défi de la démocratie à construire, le défi de la nation à consolider et à sauvegarder. Refonder son socle sur les valeurs du travail, de la justice et de la solidarité telles que nous l’ont enseigné les pères fondateurs de la nation. Il est temps pour nous de prendre notre destin en main, de participer activement à la vie sociopolitique du pays. Nous avons une mission constitutionnelle, le temps est venu pour nous de l’exercer en toute légalité. La Guinée est notre pays et tout ce qui est guinéen ne doit ni nous être ignoré ni étranger. Il est temps que d’autres voix se fassent entendre. Il est temps de passer au renouvellement de la classe politique tout en respectant et reconnaissant à nos devanciers qui ont balisé le chemin. Il est temps de changer le discours politique. Il est temps que la Guinée bouge. Il est temps que les Guinéens valorisent le travail et la responsabilité », a estimé la présidente du parti.

Parlant du programme politique de son parti, la présidente a affirmé qu’il s’inscrit dans l’ambition de faire de la protection de toutes et de tous l’une des plus grandes réalisations de la République de Guinée.

« Le programme politique que nous avons l’honneur de vous soumettre s’articule autour des propositions suivantes : la protection de l’environnement et de notre cadre de vie ; la promotion des droits des enfants et des personnes en situation de handicap ; la lutte soutenue contre les violences faites aux femmes ; la promotion et l’inclusion économique des jeunes ; le dialogue intergénérationnel et la protection de nos aînés du 3ème âge », dit-elle. Tout en invitant les uns et les autres à accorder leurs suffrages au parti PGPD, Madame Yansané Bintou Touré s’est engagée à porter au parlement les demandes sociales et économiques des citoyens.

« Si vous accordez vos suffrages au PGPD, nous vous faisons la promesse mes colistiers et moi de porter avec détermination et ferveur vos demandes sociales et économiques au sein du parlement auquel nous aurons l’honneur et le privilège d’appartenir. Nous nous engageons à instaurer un dialogue inclusif et permanent entre nos élus et les citoyens pour faire remonter à la représentation nationale et au gouvernement en place votre parole. Ce n’est en effet que par le dialogue que nous arriverons à créer les conditions d’un véritable développement endogène c’est à dire un développement qui porte appui sur les forces de la Guinée et des Guinéens », a-t-elle assuré.

Pour terminer, Madame Yansané Bintou Touré a invité les uns et les autres à relever le défi du dialogue, du travailler ensemble, de l’efficacité par l’action publique, de l’avenir de la jeunesse, de la protection des plus faiblesse et de l’intérêt général.

Maciré Camara 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.