Elections locales : la cellule balai citoyen dénonce “l’immixtion de l’administration”

Print Friendly, PDF & Email

L’implication de certains membres du gouvernement dans les élections communales du 4 février n’est pas du goût de la structure balai citoyen.

Cette plateforme de la société civile qui a joué le rôle d’observateur dans ces élections, dénonce l’implication des ministres qui selon, elle, devraient observer le principe de la neutralité de l’administration.

« Il y a eu des anomalies par-ci et par-là, mais ce que nous dénonçons au niveau du balais citoyen, c’est l’immixtion à outrance de certains membres du gouvernement et de l’administration qui outrepassent le principe de la neutralité de l’administration publique. C’est ce que nous dénonçons. Il faudrait que l’on respecte dans ce pays les normes et les valeurs qui régissent notre société”, a dénoncé Sekou Koundouno, membre du balai citoyen, lors d’une interview qu’il a accordée aux journalistes tout en pointant du doigt la sortie du ministre de la Ville Ibrahima Kourouma sur Mediaguinee.

“Un ministre de la République qui dit qu’il est en campagne. Quand je prends le nommé Ibrahima Kourouma de l’habitat, lui normalement doit être à son bureau ce lundi pour régler le problème de l’habitat et de logement, à l’instant où je vous parle il est à Beyla. Il a réagi hier sur les ondes pour dire qu’il est en campagne.  Et comme vous le savez, quand les ministres ont été dénoncés, ils nous ont fait croire qu’ils étaient en train de prôner la paix et la citoyenneté. C’est pourquoi des fois, moi je n’aime pas les lectures des médias. Hier, il est sorti sur Mediaguinee pour dire qu’il est en campagne et qu’est-ce que vous en dites ?”, a ajouté cet activiste adu balai citoyen.

Thierno Sadou Diallo 

(+224) 626 65 65 39

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.