Élections locales: le juriste Mohamed Camara relève une faille dans le décret du chef de l’Etat

Print Friendly, PDF & Email

Sur sa page Facebook, Mohamed Camara, le très connu juriste guinéen a révélé mardi une faille dans le décret pris hier par le président Alpha Condé, convoquant le corps électoral le 4 février prochain au compte des élections locales. Lisez!

“Le Décret 305 convoquant le corps électoral traduit une bonne volonté politique, mais il doit être repris ce mardi pour être conforme à l’article 62 de la Loi organique 0039 portant nouvelle loi électorale qui prévoit 60 jours avant le jour du scrutin et non 61 jours avant. Les techniciens doivent bien faire la veille juridique avant de soumettre des projets de décrets. Vivement le respect de la loi.”

Mediaguinee

  1. Que de la verite triomphe 3 ans il y a
    Repondre

    N’importe quoi?

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.