Elections locales : l’UFR déplore la pléthore de documents à fournir

Print Friendly, PDF & Email

Ce samedi, l’Union des forces républicaines (UFR) de l’ancien Premier ministre Sidya Touré a au cours de l’assemblée hebdomadaire du parti, annoncé que le retard observé dans les dépôts de candidatures aux élections locales est dû aux nombres pléthoriques de documents exigés par la CENI. Cette annonce a été faite par le président de séance du jour, le vice-président Ibrahima Bangoura.

C’est une situation vraiment embarrassante que nous avons connue de la part de la CENI, parce qu’on ne s’attendait pas à ça. Il y a des pièces qui se regroupent, une fois qu’on est inscrit sur la liste de candidatures, et qu’on est inscrit sur les listes électorales, cela veut dire qu’on produit un certain nombre de documents“, a expliqué l’honorable Ibrahima Bangoura.

Et d’ajouter “Parce qu’avant de s’inscrire sur la liste électorale, on demande des documents. Une fois qu’on a demandé une pièce d’identification, la pièce d’identification ne s’obtient pas sans un certain nombre de documents, donc ce sont des locomotives qui se recouvrent. Une fois qu’on a demandé un ou deux documents, ça suffit pour les autres, peut-être on peut joindre le casier à ça. Mais dans ces élections, un seul candidat devait fournir sept pièces, et la liste, elle-même 4 pièces. Et, c’est ce qui a alourdi, à la date d’aujourd’hui, il y’a beaucoup de communes encore où certains partis n’arrivent pas à déposer de listes“.

Concernant les dépôts de candidatures à la CENI, l’honorable a rassuré que l’UFR ‘’est déjà très avancé partout sur tous les dépôts de nos dossiers”.

Elisa Camara

+224 654 95 73

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.