Electrification de la Haute Guinée : les jeunes de Kankan dans la rue, le 29 mars prochain

Print Friendly, PDF & Email

Disparu depuis sa dernière assemblée générale tenue à son siège au quartier Timbo le 14 février dernier, le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée sort de l’ombre et compte désormais lier l’acte à la parole. Dans l’après-midi de ce lundi 22 mars, ils se sont réunis en un groupe d’une dizaine de personnes pour accrocher des banderoles dans tous les grands carrefours de la ville de Kankan, une façon pour eux d’annoncer leur prochaine sortie. 

Sur l’une de ces banderoles on peut lire : “cette fois-ci, rien que le barrage, ensemble unis et solidaire, pas barrage, pas dort, vive la jeunesse de la Haute Guinée, la manifestation continue”.

Présent sur le terrain avec les membres du mouvement dont il est le président, Ousmane M’bia Kaba a expliqué ce qui a motivé leur geste :

“Nous avons commencé à accrocher des banderoles, parce que le délai qui nous a été donné par les autorités est passé sans qu’on ne nous dise quelques choses de concret, on a entendu récemment qu’un nouveau groupe électrogène est venu, alors qu’il y a plein de moteurs ici mais le problème de courant n’est toujours pas réglé. On nous a déjà dit que le Chinois est mort, on va encore nous dire que le Marocain est mort. On a décidé de nous lever et lutter pour avoir gain de cause, tout ce qu’ils vont nous dire dorénavant si ça ne concerne pas le problème de barrage ou le problème d’eau, on ne va pas écouter, s’ils veulent envoyer des moteurs ça viendra après ça.”

Ces jeunes prévoient de battre le pavé le lundi 29 mars prochain pour réclamer comme d’habitude la construction d’un barrage hydroélectrique et pourquoi pas une meilleure desserte en eau dans la région.

“C’est la ville de Kankan qui va faire le premier pas comme c’est elle la capitale, on est d’accord avec les autres préfecture, elles ont fait leurs premières assemblées la semaine dernière, donc Kankan, Mandiana et Kouroussa on est ensemble. Le lundi prochain, nous appelons toutes les femmes, hommes et enfants qui veulent le développement de la Haute Guinée, de sortir au rond-point Komarala loisirs à partir de 8h  pour manifester, nous n’allons pas jeter de pierres, nous n’allons rien casser, on veut manifester pacifiquement pour réclamer nos droits. Ce dimanche, nous allons tenir une assemblée générale à notre siège au quartier Timbo”, dit Kaba.

Conscient tout de même des risques qu’ils prennent en prenant d’assaut les rues, Ousmane M’bia Kaba dit être prêt avec tous ses collègues: « nous sortons pour une marche pacifique, mais s’ils déploient des agents des forces de l’ordre pour nous bloquer, on est prêts à partir. Les erreurs qu’on a commises lors des dernières manifestations, on ne va plus les répéter, nous avons de nouvelles idées cette fois-ci et nous savons comment on va procéder. “

À rappeler que c’est le 5 septembre dernier que le mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée (MCEHG) a suspendu ses manifestations de rue, à travers une déclaration lue à la préfecture de Kankan.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

623 77 06 09

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.