Elhadj Djériba à Kindia : ‘’on ne peut pas avancer si certains pensent que leurs malheurs dépendent des autres’’

L’ambassadeur de la paix, Elhadj Djériba Diaby a rendu une visite de courtoisie ce samedi 29 septembre 2018, aux populations de la ville des agrumes (Kindia). Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la consolidation de la paix en République de Guinée.

C’est au siège de Kania Lanyi sis au quartier Tafory que les autorités se sont réunies pour accueillir l’ambassadeur de la paix. Selon nos informations, c’est suite à des histoires captivantes et émouvantes qu’a connu récemment cette ville et en relation avec la paix que l’ambassadeur s’est adressé aux populations de Kindia. Pour lui, (Elhadj Djèriba Diaby) on ne peut se développer sans la paix.

‘’Le discours du grand imam nous rassure et montre qu’il y a la paix à Kindia’’

‘’Je suis à Kindia aujourd’hui pour faire passer le message de la paix. Nous sommes obligés de la consolider et surtout si nous sommes dans un pays où la démocratie est fragile. Les  gens qui font croire que Kindia est divisé, ceux qui font croire qu’il y a des problèmes à Kindia, ce ne sont que des faux débats. Le discours du grand imam nous rassure et montre qu’il y a la paix à Kindia. En Guinée, nous n’avons besoin de rien si ce n’est la paix, car si nous sommes dans la paix, nous pouvons développer notre pays mais, sans elle aucun pays ne peut se développer. On ne peut pas avancer si certains pensent que leurs malheurs dépendent des autres. Nous sommes aujourd’hui dans un pays où règne la haine, où  l’amour n’existe plus. Pour mieux se développer, il faut la paix et l’amour entre tous les guinéens’’, dira-il entre autres.

‘’Tout ce qui se dit sur moi à propos de Kindia n’est pas vrai’’

De son côté le secrétaire de la ligue islamique régionale, Elhadj Mamoudou Camara longtemps décrié pour ces sorties médiatiques a brisé le silence. ‘’Tout ce qui se dit sur moi à propos de Kindia n’est pas vrai. Ce que j’ai trouvé dans cette ville, je ne peux point détruire cela, si ce n’est de le consolider. Je suis né trouvé Kindia peuplé par des musulmans, des soussous, malinkés, peulhs et autres ethnies et cela est extérieur à moi. Pourquoi alors le détruire? Cette mission de mes ascendants doit être continuelle. Je remercie Elhadj Djeriba Diaby pour ce qu’il fait pour la Guinée et pour Kindia plus précisément. Il peut être confiant à mon niveau pour la consolidation de la paix à Kindia. J’aime les peulhs, ils sont mes beaux parents ainsi que toutes les autres ethnies, seulement chacun doit connaître sa place’’, a précisé l’imam de la grande mosquée de Tafory.

Après Tafory, l’ambassadeur de la paix s’est rendu au domicile privé du candidat de l’UFDG à la mairie de Kindia. Pour Abdoulaye Bah, la paix n’est pas un mot, c’est un comportement régit par des lois nationales d’un État. ‘’C’est un sentiment de satisfaction de recevoir Elhadj Djiréba Diaby à Kindia. La paix est un concept politique et nous sommes républicains, nous sommes démocrates guinéens qui œuvrent pour la paix. Les lois étant faites pour la tranquillité publique, quiconque menace la paix doit payer les frais. La paix est également faite pour le peuple (…) Pour avoir la paix, il faut interdire ce qui est interdit, punir ce qui est interdit, louer ce qui est permis et il faut vanter ce qui est permis. Kindia n’est pas une ville banale pour ce qui aime Kindia. Elhadj Djériba n’est pas un homme ordinaire et son passage aura un impact positif sur la consolidation de la paix à Kindia. Son message est un message de sensibilisation et un rappel à l’ordre pour ceux qui pensent que la Guinée est une banalité’’, a-t-il dit.

A noter que la Fondation Elhadj Djériba Diaby pour la paix et l’assistance sociale a livré un satisfecit à Elhadj Mamoudou Camara à l’occasion des 60 ans de l’indépendance de la Guinée pour les efforts qu’ il fournisse en faveur des populations en vue de la cohésion sociale et l’unité nationale.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire