Elhadj Mamoudou Camara, grand imam de Kindia : ‘’Dieu est grand et cette grandeur se matérialise tous les jours”

Print Friendly, PDF & Email

Les Fidèles musulmans de Guinée  ont célébré ce mardi 20 juillet 2021, la fête de l’Aïd el Kebir ou encore la fête de Tabaski. A Kindia, comme dans plusieurs autres lieux de prières du pays, les fidèles musulmans ont massivement rallié la place de martyrs pour s’acquitter de cette obligation divine.

Dans son sermon, le grand imam de Kindia, Elhadj Mamoudou Camara a livré un message attrayant aux fidèles musulmans réunis. C’est en face d’une batterie de fidèles musulmans que l’inspecteur régional aux affaires religieuses de Kindia a tenu son sermon de l’Aïd el Kebir.

Elhadj Mamoudou Camara a d’abord parlé de la grandeur de Dieu avant de demander aux fidèles musulmans à se débarrasser de l’ethnocentrisme.

Dieu est grand et cette grandeur se matérialise tous les jours. Et aujourd’hui, elle (grandeur) est encore visible ici. Tant que sommes arrêtés comme ça devant Dieu, cela plaît à notre créateur. Regardez encore la grandeur de Dieu, nous sommes assis auprès des uns des d’autres sans aucune différenciation. Après cela, nous allons procéder aux salutations d’usages. Ceux qui étaient à couteaux tires, qui ne se parlaient pas, après avoir écouté le sermon, vont se saluer et se pardonner à cause de l’islam. Plusieurs de ces faits s’effectueront aujourd’hui. Alors, nous prions Dieu, tout ce qui peut nous empêcher d’accomplir cela  qu’il soit loin de nous. Regardez, nous qui sommes là, il n’y a pas de peulh, ni de soussou ou encore de malinké. Ce sont les musulmans qui sont là et cela doit être pérenniser. Cela doit être un miroir quotidien pour nous car, ici il n’y a aucune  différence entre nous. Pourquoi nous acceptons après ici que le satan nous divise encore ? Que Dieu enlève l’ethnocentrisme entre nous! L’islam n’aime pas l’ethnocentrisme et même le prophète Mahammad l’avait maudit en disant que c’est une chose qui dégage une odeur nauséabonde. Qu’Allah nous éloigne de cette puanteur. Pour terminer ce sermon, nous allons faire des douas (benedictions) pour l’éradication de cette pandémie de Covid-19. Certains ont trouvé la mort à cause de cette pandémie, d’autres sont alités, qu’ils retrouvent leur santé. Nous qui sommes sains, qu’Allah nous mettent à l’abri de cette maladie et qu’Allah donne la force au gouvernement pour vaincre cette maladie’’, dit le grand imam de Kindia.  

Comme la fête de Ramadan, la fête de tabaski s’est tenue dans un contexte de crise sanitaire dû au Covid- 19. Seulement quelques fidèles ont porté leurs masques malgré l’annonce du gouvernement à travers son ministre secrétaire general des affaires religieuses.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.