Connect with us

Politique

Elhadj Momo : ‘’Alpha Condé était du côté des Français quand ceux-ci ont déclaré la guerre à la Guinée’’

Le président d’honneur du Parti démocratique de Guinée-Révolution démocratique africaine (PDG-RDA) a eu la main lourde en parlant de l’homme Alpha Condé. Pour le doyen Elhadj Momo Bangoura, ‘’quand les Français ont déclaré la guerre à la Guinée, Alpha Condé était du côté des Français’’. Entretien…

Question : Vous avez connu Alpha Condé avant qu’il ne devienne président de la République. Selon vous, va-t-il s’aventurer dans un projet de troisième mandat vu que la constitution actuelle n’admet que deux non renouvelables ?

Vous pensez que c’est Alpha Condé qui a libéré la démocratie ? Vous le pensez ainsi ? C’est le PDG-RDA qui a contribué à la démocratisation de notre pays.

Les gens disent qu’il a fait 40 ans dans l’opposition, je ne suis pas d’accord. La Guinée, au lendemain de la décolonisation, la France qui est le pays colonisateur avait déclaré la guerre à la Guinée pour avoir voté Non au référendum. Cela a eu comme conséquence pour la France la dislocation de l’Empire colonial. Dans l’entendement du gouvernement français, c’est Sékou Touré qui a détruit cet empire. Donc, on nous a déclaré la guerre. Et j’ai les preuves irréfutables pour ça. Alpha Condé était en France avant notre indépendance, il était étudiant là-bas. Quand les Français ont déclaré la guerre à la Guinée, Alpha Condé était du côté des Français. Donc, pour moi, il n’était pas un opposant. Il était du côté des français quand la France nous a déclaré la guerre. C’est après notre victoire le 22 novembre 70, que le gouvernement français s’est réconcilié avec la Guinée. Alpha Condé faisait partie des Guinéens qui étaient condamnés à mort par contumace. Ce n’est pas un opposant, Alpha Condé était un anti-guinéen. Mais, après la réconciliation entre nous, nous avons voté pour la libération des Guinéens condamnés par contumace. Sa vraie opposition, c’était contre Lansana Conté. Au temps de Sékou Touré, c’était un anti-guinéen. En 2010, j’avais voté pour Alpha Condé parce qu’il avait demandé pardon à Ahmed Sékou Touré. A la veille des élections, il a invité à Conakry tous les karamokos à la mosquée Fayçal pour demander pardon à Ahmed Sékou Touré. Il s’est incliné sur la tombe de Sékou Touré en disant : « je te demande pardon ». Je ne le connais pas jusqu’au point de juger s’il va se présenter pour un troisième mandat ou pas.

Et s’il vous est donné de comparer le bilan d’Alpha Condé à celui de Sékou Touré, qu’allez-vous dire ? 

Ah, là, c’est un autre débat. Ce que Ahmed Sékou Touré a fait ici, c’est incommensurable. Personne ne l’a fait pour la Guinée. Alpha Condé n’a pas encore atteint Sékou Touré. De l’indépendance jusqu’en 1984, ce que Ahmed Sékou Touré a fait en Guinée est incontestable sur le plan politique, économique et social.

Comment se porte le PDG-RDA ? 

A l’heure actuelle, le PDG traîne. Son secrétaire général [Mohamed Touré] est en prison aux Etats-Unis pour des considérations très douteuses. Donc, aujourd’hui le parti traîne.

Réalisé par Mohamed Cissé

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook