Elhadj Sèkhouna aux femmes de Kamsar : « si vous avez confiance en moi, vos problèmes de délestage sont réglés »

Print Friendly, PDF & Email

La porte-parole des femmes de la sous-préfecture de Kolaboui, Zénab Camara, a énuméré au Kountigui de la Basse Côte les préoccupations de ses paires à savoir, l’électrification de Kolaboui 24heures sur 24, le renvoi de l’intermédiaire Ousmane Sampil entre ANAIM et la communauté, la dotation de la localité d’un groupe électrogène de 4 mégawatts, l’installation des transformateurs performants, l’approvisionnement  en eau potable 14 heures sur 24, le désenclavement et le lotissement de Kolaboui, la réhabilitation des routes des districts, la construction d’un centre de formation de couture, la connexion de Kolaboui au réseau d’interconnexion de Souapity, la réalisation des forages, l’octroi des contrats aux PME locale, l’aménagement des plaines agricoles pour l’amélioration des conditions de vie de la population de la sous-préfecture de Kolaboui.


Prenant la parole à son tour, l’électricien de la ligne électrique de l’EDG à Kolaboui,  M. Kalabane, responsable de l’EDG a dénoncé le non paiement des arriérés de salaire des agents travaillant sur le réseau électrique de Kolaboui.
Après avoir écouté les parties, le Kountigui de la Basse Côte, El Hadj Sèkhouna Soumah a indiqué: « Je suis le premier responsable de la Basse Côte. Je vous félicite pour avoir manifesté sur la vérité, dans la discipline et dans la civilisation. Si vous avez confiance en moi, vos problèmes de délestage sont réglés. »
Il a promis d’être le porte-parole fidèle des manifestantes auprès de la CBG et de l’ANAIM qui, « les jours à venir, vous dotera d’un groupe électrogène neuf ».
Par ailleurs, le Kountigui de la Basse Côte a demandé aux femmes de Kolaboui de constituer un Comité de veille composé de quatre femmes pour le suivi et la mise en œuvre de vos points de revendications.
Une doléance validée et acceptée par les femmes de Kolaboui.
Par rapport à l’électrification totale  de la ville Kolaboui, El Hadj Sékou Souaré a rassuré que la population de cette localité bénéficiera des avantages du projet d’interconnexion. Pendant ce temps, dans la commune rurale de Kolaboui, les femmes avaient déjà commencé à dégager les barrages installés depuis quatre (04) jours.
Mamadouba Camara 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.