Connect with us

Politique

Elhadj Sékhouna tape fort : ‘’j’ai appris qu’on a inscrit dans la [nouvelle] Constitution le mariage entre homme-homme et femme-femme’’

Published

on

Le Kountigui de la Basse Guinée Elhadj Sékhouna Soumah a tapé très fort ce samedi lors de son entrevue avec les femmes du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC). La rencontre qui a eu lieu à Tanènè-Bouramaya a réuni autour du Kountigui de nombreuses opposantes à une modification de la Constitution devant permettre à Alpha Condé de maintenir au pouvoir au-delà de 2020.

« (…) La constitution qui a été faite pour le pays, pour l’entente, pour tout le monde a dit 5 ans, après deux mandats, tu cèdes ta place à autrui parce que tu n’es pas le seul. Si tu vois des gens qui mangent avec les deux mains demander de changer la constitution et mettre dans la constitution des machins qu’un homme peut épouser un homme, si cela se passe dans un pays, ce pays est devenu un pays de cafres. Dire qu’une femme peut épouser une femme, celui qui a écrit cela, moi je n’ai pas vu où c’est écrit, mais si c’est vrai, la religion ne veut pas de cela, l’islam n’en veut pas. C’est contraire à la parole de Dieu. Ne cherchons pas le pouvoir jusqu’à contrarier Allah. Dire qu’une femme peut épouser une femme, cela ne se fera pas ici en Guinée. (…) », a révélé l’autorité morale, entourée de sa cour.

Issa

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités