Élu à 95,46%, ce plébiscite de Diakaria Koulibaly est le signe d’une ascension politique fulgurante

Print Friendly, PDF & Email

Il a été élu avec un score record et sans appel lors du double scrutin du 22 mars dernier au compte de Mandiana. 95,46% pour le candidat uninominal du RPG-Arc-En-Ciel contre 4,54% pour son principal challenger avec un taux de participation de 96,87 %, selon les résultats provisoires publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI.

Il ne s’était jamais confronté à une élection nationale en tant que candidat. Comme pour dire, que le coup d’essai a été le coup de maître qui augure une belle ascension politique de l’homme.

Son élection avec un score fleuve   symbolise à la fois : d’adhésion des électeurs de la circonscription de Mandiana aux idéaux du parti qu’il a représenté le RPG arc-en-ciel  et sa reconnaissance populaire vis-à-vis du candidat pour ses efforts inestimables de pacification et actions de développement en faveur des populations de l’ensemble des sous-préfectures et de la commune urbaine.

Sans orgueil, sans tenir compte du privilège de la fonction de Ministre et tout son prestige de confort et de supériorité, Diakaria Koulibaly, s’est refusé toute distanciation avec ses siens. Il préfère la chaleur sociale et le contact sans barrière que de s’offrir le luxe d’un confortable-bureau dans l’isolement personnel.

De Dialakoro (village d’origine) à Mandiana centre,  de son domicile résidentiel à son département ministériel ici à Conakry, ces lieux ne désemplissent de monde. Les uns, pour des affaires sociales qui nécessitent l’implication morale ou financière du Ministre Koulibaly, les autres pour des raisons d’ordre professionnel. Mais chacun y repartira avec satisfaction et dans un total respect. Que tu sois de Mandiana ou d’ailleurs, guinéen ou pas, l’altruisme de l’homme est sans sélectivité et ne s’attend à aucune contrepartie.

Son sacre très enthousiasmé est le symbole de la victoire écrasante de la démocratie et de la maturité politique des populations dont Mandiana doit s’enorgueillir en dépit de tous les clichés, de caricatures d’une population scindée dans l’imaginaire des politiques entre Nord et Sud.

Le démenti est cinglant, le vote s’est déroulé sans aucun incident mineur qu’il soit malgré l’adversité politique et les disputes électorales qui ne sont jamais comme une simple formulaire où ça peut glisser comme lettre à la poste.

Rien n’est gagné d’avance dans une compétition ouverte quelle que soit la dis proportionnalité existante entre les candidats en lice. Il faut toujours douter de l’effet de surprise avec le sentiment que tout peut se jouer jusqu’à la dernière minute.

Il a effectué un travail minutieux et méticuleux avec une équipe de campagne bien étoffée. Malgré, un territoire bien acquis à sa cause, sa machine électorale tenait compte de tous les aspects et ne laissait aucun détail pour maximiser les chances de gagner du candidat même si l’adversaire ne faisait pas le poids politique.

Il a accentué sa communication autour des actions phares, si importantes en nombre et en qualité réalisées sous le magistère du Président, bâtisseur Pr. Alpha Condé ; au parti politique duquel, il a adhéré  selon les témoignages, jeune adolescent quant il était encore au niveau collège de son cycle scolaire .

Il a vanté les mérites et les nouveautés de la nouvelle constitution considérée comme l’une des plus progressistes du continent africain.

Le message du candidat, Diakaria Koulibaly lors des campagnes, n’est pas tombé dans des sourdes oreilles. Mandiana a entendu son fils et a adhéré comme par le passé aux idéaux du RPG.

Le 22 mars dernier, jour d’élection du double scrutin a été un jour de consécration pour le RPG arc-en-ciel et le natif de Dialakoro avec un vote massif dans la discipline démocratique et dans l’ordre républicain .

La Rédaction

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!