Elu président de l’ANAD, Cellou Dalein sans détour : « lorsque vous vous battez pour l’unité nationale, vous devez combattre Alpha Condé »

Print Friendly, PDF & Email

Les partis politiques membres de l’ANAD, qui ont accompagné l’UFDG lors de la dernière élection présidentielle, décident de transformer leur alliance électorale en une alliance politique pérenne. Ils ont procédé ce mercredi 14 juillet 2021, au siège de l’ANAD, à la signature officielle de la charte de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie.

Cette nouvelle alliance de partis politiques et de mouvements associatifs contient dans sa charte,16 articles et 7 commissions ainsi que des postes des vice-présidents et  de président. La présidence est assurée par le leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, pour un mandat d’une année renouvelable (une seule fois). 

Présent dans la salle, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des Forces Démocratiques (UFDG) a fait savoir que depuis 9 mois, ils sont ensemble et sous le feu, dit-il, des exactions d’Alpha Condé et désormais qu’ils ont décidé de mutualiser leur confiance et leurs forces. « Nous avons décidé de franchir le pas et de construire une politique pérenne pour contribuer à la réconciliation et à la consolidation de l’unité nationale, parce que c’est comme si Alpha Condé est venu pour diviser la Guinée. Il n’a travaillé que pour la division, pour opposer les composantes politiques et ethniques de notre pays, pour ses intérêts exclusifs.» 

Le président de l’UFDG et de l’ANAD d’ajouter : « nous avons pris conscience de ça et nous avons décidé de mettre ensemble nos énergies, nos intelligences, pour construire une démocratie apaisée, un État de droit, fort, neutre et impartial, capable de garantir à chaque citoyen, le respect des droits et l’exercice de tous ses droits, garantir la sécurité des citoyens et contribuer à l’unité de la nation en faisant la promotion de la fraternité entre tous les fils de ce pays.», a-t-il précisé.

Le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée et vice-président de l’Internationale Libérale croit savoir qu’aujourd’hui «lorsque vous dites, vous vous battez pour l’unité nationale, pour la promotion de la fraternité dans ce pays, vous devez combattre Alpha Condé, parce que c’est un facteur de division. Si vous vous battez pour la bonne gouvernance, pour l’utilisation judicieuse et équitable des richesses de ce  pays, vous devez être opposant à Alpha Condé, parce que sa politique est une politique de vol et de détournement des deniers publics.» 

Mamadou Yaya Barry

622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.