Fronde au RPG : ‘’les conseillers du chef de l’Etat l’induisent en erreur’’, dit un meneur

Print Friendly, PDF & Email

Le moins qu’on dire et écrire c’est que la reconduction de Dénab Dramé (Zénab Nabaya) à son poste de  ministre de l’Enseignement technique, de la Formation technique et de l’Emploi est loin de faire l’unanimité au sein de sa formation politique, le RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir). Un jeune du parti ayant requis l’anonymat se dit contre sa confirmation parce qu’elle se trouve actuellement au cœur d’une affaire de présumé détournement de 200 milliards GNF.

« Vous savez, chacun avait risqué sa vie. On a été exposé à tout ça. C’est parce qu’on a eu confiance au président de la République. Et nous avons accepté de l’accompagner pour lui permettre d’atteindre son objectif. Alors, si nous, nous avons eu confiance en lui, à sa tour, il devrait aussi avoir confiance en nous pour nous mettre aussi à l’œuvre et voir de quoi nous sommes capables. Et bien avant la formation du gouvernement, nous avons élaboré un mémorandum dans lequel, nous avons cité tous les problèmes auxquels la jeunesse du RPG Arc-en-ciel est confrontée. Et le mémorandum-là est parvenu à son niveau. Dans ça, la formation du gouvernement même est citée. Nous l’avons interpellé sur la participation de la jeunesse du parti à la nouvelle équipe gouvernementale. Nous lui avons dit que cette fois-ci nous soutenons que les jeunes issus des structures du parti soient dans le gouvernement, parce que ce que nous avons constaté, les anciens qui ont dirigé pendant 10 ans ne se sont jamais souciés ni de l’avenir du parti ni de la situation des jeunes du parti. Le président lui-même, il a clairement dit qu’il veut gouverner autrement cette fois-ci. Donc, nous n’avons pas pris ce mot-là comme un simple slogan mais au contraire une réalité qui devrait être ressentie dans un bref délai. Maintenant, imaginez que cela nous motive et qu’au bout de quelques jours, on voit les mêmes personnes reconduites dans la nouvelle équipe gouvernementale. Puisque ce n’est pas un remaniement qu’il fait mais c’est une composition d’un nouveau gouvernement. On le dit souvent, les mêmes causes produisent les mêmes effets.

On ne peut pas dire que le président est pris en otage mais je crois qu’il est mal conseillé. Il est très mal conseillé. Et souvent, il a confiance à ces conseillers-là. Et nous, nous disons que ceux-ci l’induisent en erreur

Les mêmes personnes ne pourront produire que les mêmes résultats. Donc, si nous laissons le président reconduire ces anciens, le concept ‘’gouverner autrement’’ ne serait qu’un simple slogan. Et ce n’est pas notre souhait. Aujourd’hui, nous, nous voulons être dans les prises de décisions. Nous voulons vraiment être du côté du président pour l’aider à faire de ce mot une réalité. Alors, au lieu que les mêmes soient reconduits, on a besoin d’une nouvelle équipe des jeunes du parti. Des jeunes cadres qui puissent vraiment transformer ce mot en une réalité tangible. Il n’y a que 19 personnes pour le moment qui sont nommés. Et sur les 19, il n’y a qu’une seule nouvelle.

On n’est pas contre Zénab, mais à partir du moment où elle a des ennuis judiciaires, la logique voudrait qu’elle soit mise de côté pour permettre à la justice de faire son travail tranquillement. La reconduire c’est comme faire entrave à la justice, parce qu’étant ministre, elle peut avoir une influence sur la justice

Aujourd’hui, la seule nouvelle c’est la dame Diaby qui est venue à la place de Naïté aux Travaux publics. Donc, le reste-là, c’est les mêmes. Nous, dans l’ensemble, on ne veut pas que la même équipe continue. Nous sommes dans une situation qui n’est pas profitable au parti. C’est-à-dire, il y a une dame qui est décriée. On n’est pas contre elle, mais à partir du moment où elle a des ennuis judiciaires, la logique voudrait qu’elle soit mise de côté pour permettre à la justice de faire son travail tranquillement. La reconduire c’est comme faire entrave à la justice, parce qu’étant ministre, elle peut avoir une influence sur la justice. Donc, le mieux serait de la laisser d’abord de côté, ensuite permettre à la justice de faire librement son travail. En tout cas, sa reconduction n’est pas appréciée au sein du parti en général, particulièrement au niveau de la jeunesse. Je crois que d’autres memos sont parvenus au président dans ce sens depuis sa reconduction. Et ça, ce n’est pas fait par des simples militants, c’est le bureau politique national qui lui a adressé ce mémo demandant la démission de la dame. Il n’y a seulement que quelques communicants qui félicitent la dame sur leurs pages Facebook parce qu’il n’y en a qui ont des intérêts liés à elle. C’est tout à fait normal que ceux-ci approuvent sa reconduction. Mais dans l’ensemble, on est contre. Vous savez, on ne peut pas dire que le président est pris en otage mais je crois qu’il est mal conseillé. Il est très mal conseillé. Et souvent, il a confiance à ces conseillers-là. Et nous, nous disons que ceux-ci l’induisent en erreur. Donc, le président prend des décisions sans demander l’avis du parti. C’est ce qui n’est pas normal. », a confié à Mediaguinee le jeune frondeur du RPG Arc-en-ciel.

 Elisa CAMARA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.