Emeutes de courant à Kamsar : le domicile du maire attaqué, plusieurs arrestations

Print Friendly, PDF & Email

Il était environ 21heures ce samedi, 9 mai, lorsque des jeunes réclamant le courant électrique se sont violemment attaqués au domicile privé du maire de Kamsar, une sous-préfecture de Boké.

Le bilan provisoire fait état d’importants dégâts matériels, plusieurs meubles vandalisés et une voiture à wagons saccagée par des jeunes en colère.

Joint au téléphone par Mediaguinee, le maire Chérif Kibola a expliqué : “hier, de 21 heures à 2 heures du matin, nous avions été surpris de recevoir la visite inopinée d’une bande de jeunes qui jetaient de cailloux en me demandant de leur donner le courant électrique. Sous l’effet de ces projectiles, toutes les vitres de la façade de mon immeuble ont été endommagées. Et ils ont aussi pillé une voiture à wagons.”

A l’en croire, « les agents de la CMIS et ceux de la Gendarmerie ont été les premiers à rallier les lieux pour faire éviter le pire. Ces agents qu’il faille surtout féliciter, ont passé la nuit avec nous ici.”

D’après M. Chérif, « les forces de l’ordre ont réussi à opérer plusieurs arrestations dans le camp des manifestants. On attend la suite des enquêtes avec la Police qu’on n’a pas vu depuis hier”

De sources concordantes, depuis 5 jours, la CR de Kamsar est dans le noir. C’est pourquoi, les jeunes ont interdit l’exportation de la glace de Kamsar pour Boké-centre. Tout se vend sur place pour permettre aux gens de Kamsar de consommer l’eau fraîche en ce mois saint de Ramadan.

Et récemment, ce sont les jeunes de Kassongony et Kassôpô qui ont voulu manifester contre la mauvaise gestion de la Centrale de Filima.

Mamadouba Camara, Boké

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!