Connect with us

A la Une

Emmanuel Macron empêtré dans une folle polémique : « le défi de l’Afrique est beaucoup plus profond, il est civilisationnel »

L’Afrique hurle à nouveau. Elle a décidé de hurler plus fort que lorsque Nicolas Sarkozy avait dit à Dakar que « le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire ». Au sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne, le président français Emmanuel Macron, lors de sa conférence de presse de samedi dernier, a lui aussi décrit l’Afrique en des traits hideux. Ses propos ont enflammé les politiques africains, les médias mais aussi les réseaux sociaux. Le patron de l’Elysée aurait mieux fait de se taire, disent des internautes. Macron a expliqué pourquoi il ne croit pas une seule seconde à un plan Marshall pour l’Afrique, longtemps claironné partout par des présidents africains. Pour lui, « le plan Marshall, c’est un plan de reconstruction matérielle dans des pays qui avaient leurs équilibres, leurs frontières et leur stabilité. Le défi de l’Afrique, il est totalement différent, il est beaucoup plus profond, il est civilisationnel aujourd’hui. » Puis d’enfoncer le clou : « quand des pays ont encore aujourd’hui 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien ». Extraits… 

Le défi de l’Afrique, il est beaucoup plus profond, il est civilisationnel aujourd’hui

« (…) Il y a eu plusieurs enveloppes qui ont été données. Nous avons, soit nous soit dans nos équipes, des champions du monde de l’addition de milliards. Cela fait d’ailleurs des décennies qu’on vous promet des plans Marshall pour l’Afrique, qu’on les a d’ailleurs décidés et faits. Si c’était aussi simple, vous l’auriez constaté. Le plan Marshall, c’est un plan de reconstruction matérielle dans des pays qui avaient leurs équilibres, leurs frontières et leur stabilité. Le défi de l’Afrique, il est totalement différent, il est beaucoup plus profond, il est civilisationnel aujourd’hui. Quels sont les problèmes en Afrique ? 

Les États faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est l’un des défis essentiels de l’Afrique, c’est ensuite les routes des trafics multiples qui nécessitent des réponses aussi en termes de sécurité et de coordination régionale, trafic de drogue, trafic d’armes, trafic humain, trafic de biens culturels et c’est le fondamentalisme violent, le terrorisme islamiste, tout cela aujourd’hui mélangé, crée des difficultés en Afrique. En même temps, nous avons des pays qui réussissent formidablement, un taux de croissance extraordinaire qui fait dire à certains que l’Afrique est une terre d’opportunités.

Quand des pays ont encore aujourd’hui 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien

Donc, si nous voulons une réponse cohérente à l’Afrique et aux problèmes africains, nous devons développer une série de politiques qui sont bien plus sophistiquées qu’un simple plan Marshall et des milliards accumulés. Partout où le secteur privé peut s’impliquer, il doit s’impliquer et nous devons l’orienter. Nous sommes agréables avec la Banque mondiale en matière d’infrastructures essentielles, d’éducation, de santé. Là il y a un rôle pour le financement public et c’est dans ce cadre que nous devons agir. C’est notre responsabilité. En matière de sécurité, nous devons agir en lien avec les organisations régionales africaines. C’est ce que par exemple la France fait avec l’opération Barkhane au Sahel, mais plus largement à travers ce que nous avons installé le dimanche dernier avec G5 Sahel : Développement, sécurité. Ensuite, il y a une responsabilité partagée. Le plan Marshall que vous voulez pour l’Afrique, c’est aussi un plan qui sera porté par les gouvernements africains et les organisations régionales. C’est par le biais d’une gouvernance rigoureuse, de la lutte contre la corruption, d’une lutte pour la bonne gouvernance, d’une transition démographique réussie quand des pays ont encore aujourd’hui 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien. Le plan de cette transformation que nous devons conduire ensemble doit tenir compte des spécificités africaines par et avec les chefs d’État africains. C’est un plan qui doit prendre en compte nos propres engagements sur l’ensemble des chantiers que je viens d’évoquer, mieux associer public et privé et il doit se faire de manière beaucoup plus régionale, parfois même nationale. Voilà la méthode qui a été retenue et c’est ce que nous faisons partout où nous sommes engagés ».

Par Mamadou Savané

Propos décryptés par Mediaguinee

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. Coupon le cordon

    10 juillet 2017 at 14 h 57 min

    On finira par reconnaître Ahmed Sekou Toure.
    Paix a son âme.

  2. Pingback: French President Emmanuel Macron is in the middle of a social media firestorm – News World Club

  3. Sylla

    11 juillet 2017 at 0 h 39 min

    Il est completement singlé ce pétit president de merde qui a marié une femme qui a l’âge de sa mère.
    Il croit qu’il va chier sur les Africains,et on va l’applaudir pour son caca qui sent mauvais.

  4. Pingback: French President Emmanuel Macron is in the middle of a social media firestorm

  5. Pingback: French President Emmanuel Macron is in the middle of a social media firestorm | Alt Left Press

  6. Pingback: French President Emmanuel Macron is in the middle of a social media firestorm - VOX — Daily Markhor

  7. Pingback: The Conqueror Term | Overlord In Terms of the Über-Feral

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter

  • Mali : Boubou Cissé est nommé chef du gouvernement 22 avril 2019
    Le ministre malien sortant de l'Economie et des Finances a été nommé Premier ministre en charge de former un nouveau gouvernement "de large ouverture".
  • Au Soudan, la rue renvoie l'armée dans les casernes 21 avril 2019
    Sous la pression de la rue, l'armée soudanaise annonce vouloir transmettre le pouvoir aux civils "dans l'intervalle d'une semaine". Environ 100 millions d'euros sont saisis au domicile du président déchu Omar el-Béchir.
  • Le Sri Lanka endeuillé : près de 300 morts dans des attaques 21 avril 2019
    Une série d'attaques visait des hôtels et des églises de la capitale du Sri Lanka, Colombo. C'est la plus grave violence que le pays enregistre depuis la fin de la guerre civile en 2009.
  • La religion, à quoi ça sert? 21 avril 2019
    Un philosophe nous explique les fonctions de la religion pour l'Homme. Et que science et croyance en dieu ne sont pas forcément contradictoires.
  • Migration : le drame des tombes anonymes 20 avril 2019
    La plupart des corps repêchés en Mer Méditerranée ne seront jamais identifiés par manque d'informations ou de volonté des autorités. Pour les familles, il est impossible de tourner la page et de faire son deuil.
  • Mali : qui pour succéder à Soumeylou Boubèye Maïga ? 19 avril 2019
    Le premier ministre du Mali a démissionné jeudi soir face à la colère de la population qui en a assez de l'insécurité qui règne dans le pays.
  • Penser dieu, penser la religion 19 avril 2019
    Entretien avec un professeur de philosophie pour mieux comprendre l'idée même de religion, quelles "fonctions" elle remplit et sur une représentation d'un dieu sans rites religieux.
  • Emission spéciale: qu'est-ce que la religion? 19 avril 2019
    Nous profitons des jours fériés en Allemagne, à l'occasion de Pâques, pour réfléchir à la foi, à ses fonctions dans les sociétés humaines, à son rapport avec la science.
  • Référendum en Egypte pour asseoir le pouvoir du président 18 avril 2019
    Pendant 3 jours, les Egyptiens sont appelés à se prononcer sur une révision constitutionnelle, qui pourrait permettre au président Abdel Fattah al-Sissi de rester au pouvoir jusqu'en 2030.
  • Réactions à Goma après la mort d'Ignace Murwanashyaka 18 avril 2019
    L’ancien chef politique des FDLR condamné en Allemagne pour des crimes commis par son mouvement en RDC est décédé. Réactions.
  • Le Maroc toujours silencieux face aux manifestations en Algérie 18 avril 2019
    Alors que l'Algérie bouillonne, le Maroc se tait. Un mutisme qui en dit long sur les relations tendues entre les deux voisins, avec, en toile de fond, le conflit au sujet du Sahara Occidental. 
  • LDC : Tottenham qualifié au terme d'un match dantesque 18 avril 2019
    Bien que battus par Manchester City (4-3), les Spurs se sont qualifiés pour les demi-finales de la C1, et affronteront l'Ajax. De son côté, Liverpool est allé gagner à Porto (1-4) et jouera contre le FC Barcelone.
  • Soudan : Omar el-Béchir en prison pour calmer la rue 17 avril 2019
    Le Conseil militaire a annoncé le transfert de l'ex-président Omar el-Béchir dans une prison de la capitale. Un geste parmi d'autres qui visent à apaiser la contestation dans la rue.
  • Ignace Murwanashyaka mort en Allemagne 17 avril 2019
    Ce ressortissant rwandais vivait en exil en Allemagne depuis une trentaine d'années et était poursuivi pour des crimes commis en RDC. Âgé de 55 ans, Ignace Murwanashyaka était jugé pour son rôle en lien avec les FDLR.
  • Mali : Ibrahim Boubacar Keïta peine à convaincre 17 avril 2019
    Beaucoup de Maliens jugent les annonces faites par le président lors de son allocution télévisée insuffisantes.
  • Burkina : la main tendue de Compaoré suscite des doutes 17 avril 2019
    Depuis la Côte d'Ivoire où il est en exil, Blaise Compaoré se dit prêt à soutenir le pouvoir à Ouagadougou dans sa lutte contre le terrorisme. L'opinion publique reste divisée.
  • Juve & Ajax: "des enfants qui jouent comme des adultes" Erik ten Hag 17 avril 2019
    Après le Real, triple tenant du titre, c'est l'équipe de Ronaldo, le monsieur Ligue des champions que Frenckie De Jong et sa bande ont laissée au tapis. Douze ans après,le club néerlandais retrouve les demi-finales.
  • Dieselgate : l'ex PDG de Volkswagen risque 10 ans de prison 16 avril 2019
    Martin Winterkorn a été inculpé de fraude aggravée dans l'affaire du Dieselgate, lorsque le constructeur avait truqué ses véhicules pour les faire paraitre moins polluants.
  • L'UA prudente en Algérie mais ferme au Soudan 16 avril 2019
    L'Union africaine a imposé un ultimatum aux militaires soudanais pour quitter le pouvoir. Mais en Algérie où la rue maintient la pression, l'UA s'est limitée à un appel au dialogue pour appliquer des réformes rejetées.
  • Citation de la semaine 16 avril 2019
    "Les changements climatiques ont un impact sur les abeilles à cause de la hausse des températures. Elles peuvent s'adapter à certaines températures, mais au-delà, leur survie est menacée."( Kiatoko Nkoba,ICIPE)