Energie : visite guidée de la centrale flottante, à Conakry

Print Friendly, PDF & Email

L’arrivée d’une centrale énergique flottante turque à Conakry pour accroître la capacité du réseau électrique guinéen en cette période d’étiage continue de susciter de l’espoir chez bon nombre d’observateurs.

Ce jeudi, 27 février 2020, les membres de l’union des jeunes démocrates pour la mouvance (UJDEM) se sont rendus dans les locaux du Port Autonome de Conakry où ils ont eu l’opportunité de visiter ladite centrale flottante.

Interrogé au terme de cette visite, le président de cette structure de jeunes favorable aux actions de la gouvernance du président Alpha Condé n’a pas manqué de mots pour magnifier cette initiative des plus hautes autorités du pays.

« Nous voulons montrer à la face de l’opinion nationale et internationale les efforts que le président ne cesse de fournir dans le domaine énergique en Guinée. Aussi, nous voulons montrer à l’opinion nationale que nous soutenons les efforts de développement du gouvernement à travers le département en charge de l’Energie. Pourquoi malgré tout ce qui vaut dans la cité, nous avons jugé opportun de visiter les centrales énergiques et thermiques du pays. La première phase a consisté à la visite de cette centrale flottante située au Port de Conakry. Aujourd’hui, nous avons touché du doigt à la réalité. Cette centrale pourra nous desservir en électricité pendant toute cette période d’étiage. Comme vous le savez, le guinéen est impatient. Or, l’électricité n’est pas un produit manufacturé, c’est un produit qui suit un ensemble de processus. Depuis que le président Alpha Condé est au pouvoir, il a consenti plus de 3 milliards de dollars dans le développement de l’énergie. Et ça, dans les barrages hydroélectriques (…) Nous sommes entièrement satisfaits de cette visite et nous comptons faire un compte fidèle à la population sur le temps que ce bateau va faire ici », dira entre autres Mamy Condé.

Dans la même logique, le vice-président de cette association des jeunes, Mamoudou Kourouma a tenu à renchérir : « Le président Alpha Condé, étant considéré comme champion de l’énergie renouvelable en Afrique a pu réaliser en 9 ans deux barrages hydroélectriques. Chose qui n’est pas facile, même la réalisation d’un seul barrage est extrêmement difficile à plus forte raison deux barrages au bout de 9 ans. Donc, c’est dire que la présence de cette centrale flottante énergétique pour la Guinée est un ouf de soulagement. Nous ne pouvons qu’apprécier, l’impulser et l’accompagner dans sa politique d’électrification totale de la Guinée. »

Pour une capacité d’un plus de 100 mégawats, cette centrale flottante restera à Conakry, selon nos informations, durant toute la période d’étiage.

Youssouf Keita

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.