Enseignement à distance à partir du 27 avril : l’étrange méthode de Mory Sangaré

Print Friendly, PDF & Email

Le ministre guinéen de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, ne compte pas savourer vaincu devant le coronavirus, une épidémie qui a mis à genou la quasi-totalité des secteurs d’activités du pays. Interrogé ce Lundi 20 avril 2020, dans l’émission le grand-débat de la Radio Gpp Fm, Mory Sangaré a réassuré l’opinion nationale sur la mesure prise par son département pour sauver l’éducation guinéenne. 

« Les élèves ne sont pas en vacances, ils sont en situation de crise, dans une situation de confinement partiel, donc on pouvait trouver une solution, pour les occuper pendant cette période. Donc nous avons jugé nécessaire d’utiliser l’internet, la Radio et la Télé, et quand nous avons lancé l’idée beaucoup d’organes de communication nous ont contactés, MTN, Star Times, la RTG, Evasion, etc.…, donc, et vous savez que star-times est dans 333 sous-préfectures de la Guinée, et l’essentiel des élèves se trouvent dans les agglomérations c’est-à-dire dans les capitales régionales, préfectorales et sous-préfectorales. Les gens pensent qu’il n’y a pas de courant, mais je ne connais pas un seul village de la Guinée où il n’y a pas de téléphone, et on a pris des dispositions pour dire qu’on enverra la version papier pour cette catégorie d’élèves qui n’arrivent pas à se connecter, et les mettre en contact permanent avec des numéros. Egalement quelqu’un qui veut que son enfant participe à cette innovation peut amener son enfant suivant le programme qu’on va donner au niveau du chef-lieu de sa préfecture » explique le ministre de l’éducation nationale.

A Kankan, selon le ministre, des Radios et Télévisions de la place ont pris l’initiative d’accompagner son département.

« A Kankan il y a deux télévisions privées et des radios privées qui couvrent toute la Haute Guinée et toute la forêt qui se sont annoncées. Si ça ne marche pas au téléphone, ça va marcher à la Radio, si ça ne marche à la Radio, il y a la version papier qui sera mise à leur disposition, et il y a des D.E.S et D.C.E tout ce qui ne sera pas compris sera expliqué aux élèves. Il y a aussi la Radio de l’INRAP qui est en réparation. Et je sais que ça fait des soucis puisque c’est une première dans notre pays. Il faut donc qu’on commence et qu’on s’habitue. Ce n’est pas croiser les bras, il faut avancer comme le monde avance, on va s’occuper des classes d’examen après vont suivre les autres classes intermédiaires ça va commencer le 27 avril » rassure le ministre Mory Sangaré.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.