Connect with us

Societé

Enseignement supérieur : l’ANAQ  accrédite cinq programmes enseignés dans des universités privées

L’Autorité nationale d’assurance qualité dans l’enseignement, la formation  et la recherche (ANAQ) a certifié le 5 juin dernier, cinq programmes enseignés dans trois universités privées. Ces accréditation ont été délivrées à l’issue de l’évaluation de 11 programmes pilotes volontairement soumis par des institutions d’enseignement supérieur et professionnel du public et du privé.

Les cinq filières qui ont pu répondre aux exigences du conseil scientifique de l’ANAQ sont :

-licence Economie de l’université Nongo Conakry (UNC), licence Droit de l’université Koffi Annan de Guinée (UKAG), licence Gestion commerciale et financière de l’université mercure international (UMI), licence Journalisme et Communication de l’université Mercure international (UMI), Ingénierie et Génie civile de l’université Kofi Annan de Guinée (UKAG) .

Ce vendredi 12 juillet,  ces trois universités ont reçu leurs attestations lors d’une cérémonie organisée au Siège de l’ANAQ.  Cette cérémonie a connu la présence de plusieurs cadres du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Le vice-recteur de l’université Kofi Annan de Guinée qui a raflé deux certificats, a dit que l’objectif de son institution est d’être certifiée au niveau national et sous-régional.

« Nous avons fait un plan de développement institutionnel, parce que notre objectif est qu’en 2022, l’université Kofi Annan, comme institution, soit accréditée au plan national et au plan sous-régional, mais pour que cette accréditation soit valable, il faudrait d’abord que les programmes à l’interne soient tous accrédités et de manière officielle. C’est pourquoi avant l’implantation de l’ANAQ, nous nous sommes dits, on va aller au CAMES (conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur) pour que ces diplômes-là soient reconnus pour 5 ans. Avec l’implantation de l’ANAQ, on a saisi l’occasion. Et il faut savoir que Kofi Annan, a été la première université à mettre en place une cellule interne d’assurance qualité, avant même la création de l’ANAQ, dans ce cadre on a dit il faut aller, les collègues sont là, ceux qui ont fait le travail, il sont partis et en trois semaines, on a produit le rapport d’auto-évaluation et actuellement, nous sommes engagés et vous allez voir, il y aura au moins une quinzaines de programmes de Kofi Annan qui sont accrédités, tous comme au niveau du CAMES pour les prochaines évaluations », a dit Ibrahima Moriya Conté, vice-recteur à Kofi Annan .

Pour sa part, la fondatrice de l’université Mercure international  se dit heureuse d’avoir au sein de son institution deux programmes accrédités tout en projetant de participer aux prochaines évaluations.

« Nous avons un sentiment de joie, nous sommes heureux, l’ensemble de la communauté éducative de l’université Mercure est heureuse, parce que notre travail a été reconnu. Aujourd’hui, nous avons reçu deux attestations pour l’accréditation de deux de nos programmes. Donc c’est une grande satisfaction pour nous. Pour les 50 autres qui ont été annoncés, nous allons postuler mais pour le moment, nous allons nous retrouver pour célébrer cette réussite et ensuite projeter de participer aux prochaines évaluations », s’est exclamée  Mariame Diallo.

Ces accréditations accordées à ces programmes sont valables jusqu’en 2023 mais avant cette date, l’ANAQ va procéder chaque année à une vérification de ces programmes pour examiner leur conformité aux exigences  imposées par l’accréditation.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook