Enseignement technique et formation professionnelle : fin des ateliers de formation en planification et en rapportage technique et financier

Les travaux des ateliers de formation en planification et en rapportage technique et financier des cadres du ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (METFP) ont pris fin ce mercredi 27 juillet, au centre national de perfectionnement (CNPG). Durant deux semaines environ, des cadres issus des services centraux, des EPA et des services déconcentrés du METFP ont été outillés en techniques d’élaboration de planification et de rapports techniques et financiers.
L’objectif final de ces deux ateliers de formation est de permettre aux cadres issus des services centraux, des EPA, des services déconcentrés de pouvoir élaborer des plans d’actions annuels budgétisés, d’élaborer des rapports techniques et financiers pour justifier les dépenses effectuées.

Hassimiou Diallo, de l’agence française de développement (AFD), membre des partenaires techniques et financiers du programme décennal de l’éducation de Guinée (ProDEG) a souligné que les bénéficiaires de la formation sont responsables de la planification et du rapportage technique et financier de leurs activités.

Hassimiou Diallo de l’AFD


« Nous, partenaires techniques et financiers, ce que nous recherchons, c’est l’efficacité et l’efficience des dépenses qui arrivent à votre niveau. Vous êtes responsables de la planification et du rapportage des activités qui vont arriver chez vous (…). Pour ce qui est du rapportage technique et financier, permettez-moi d’insister là-dessus (…). Dans le cadre de ce fonds commun, c’est une exigence que nous avons et nous vous invitons d’avoir (…). Concrètement, nous attendons de vous, des rapports périodiques. A minima, des rapports trimestriels. Des rapports techniques et financiers semestriels. Et un rapport annuel qui contribue à l’amélioration du rapport de performance du secteur de l’éducation », a indiqué Hassimiou Diallo avant de d’interpeller le METFP : « J’ai noté le besoin en terme de démultiplication de cette formation et d’identifier des cadres qui vont s’occuper de la démultiplication de cette formation à l’intérieur du pays. J’espère que le ministère a bien pris note de cela ».

Le secrétaire général du METFP qui a présidé la cérémonie de clôture, a tenu à remercier les partenaires techniques et financiers pour leurs apports dans la réalisation des objectifs de la Guinée en général et du département en particulier.
Youssouf Boundou Sylla a indiqué que les participants auxdits ateliers de formation seront les ambassadeurs du département au sein des services déconcentrés, à travers le pays. Il soutient que la bonne application des techniques apprises au cours de ces ateliers permettra au département de bénéficier d’autres financements.

Youssouf Boundou Sylla, secrétaire général METFP


« Aux participants ayant pris part à ces deux semaines de formation, j’ose croire qu’au sortir de cet atelier que les concepts liés à la planification et au rapportage technique et financier sont maîtrisés. On a entendu les mots clés, planification stratégique, on a entendu le rapportage technique et financier. Nous, nous sommes convaincus que vous avez certainement plus ou moins maîtrisés ces concepts. Pour encourage les partenaires, surtout dans le cadre du fonds BAS FCE, à mettre encore le paquet, on a pas d’autres choix que de réaliser les activités, faire les rapports techniques et financiers pour ensuite bénéficier d’autres subventions, d’autres financements pour pouvoir réaliser nos activités. Et lorsqu’un partenaire met un franc à votre disposition, il veut s’assurer comme l’a si bien dit Hassimiou Diallo de l’AFD, que les fonds sont utilisés de façon efficace et efficiente. Nous cadres, des structures centrales et déconcentrées, nous avons l’obligation de résultats », a déclaré Youssouf Boundou Sylla, secrétaire général du METFP, tout en espérant que les prochains rapports des structures centrales et déconcentrées qui viendront de l’intérieur du pays donneront du sourire aux lèvres.
Les participants ont formulés les recommandations suivantes : Démultiplier la formation au niveau des structures déconcentrées ; organiser une série de renforcement des capacités à l’intention de tous les encadreurs et à tous les niveaux pour la mise en œuvre efficace et efficiente du ProDEG ; poursuivre sans relâche, la production des documents nécessaires pour la mise en œuvre du rapportage technique et financier, entre autres.

Sadjo Bah
625016669

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.