Enseignement technique: les lauréats de l’examen de sortie célébrés par le département, à Conakry

C’est une grande première ! Suite au grand succès enregistré à l’examen de sortie, session 2022 (84,94% d’admis) dans les institutions d’enseignement technique et de la formation professionnelle, le ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (METFP) a célébré « ses champions », ce mercredi 10 août, à travers une cérémonie tenue dans la salle du 28 septembre, du palais du peuple. Il s’agit de 193 lauréats dont 44 filles, issus de 39 filières.
L’objectif de la cérémonie était de célébrer l’enseignement technique et la formation professionnelle, présenter les lauréats au secteur privé, aux entreprises qui accompagnent le département et surtout leur expliquer le processus d’accession de bourses d’études à l’étranger.

Pour Alpha Bacar Barry, c’est une tradition que son département veut instaurer et perpétuer pour encourager plus de jeunes à opter pour l’enseignement technique et la formation professionnelle.

Alpha Bacar Barry, ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.


« Cette cérémonie, c’est pour célébrer, récompenser les lauréats des différentes filières de l’enseignement technique pour la session 2022. Cette cérémonie aussi était une occasion de leur expliquer le processus d’accession aux bourses d’études à l’étranger. On a profité de cette cérémonie pour pouvoir présenter nos lauréats au secteur privé et aux entreprises qui nous accompagnent. Je pense qu’une trentaine de stages avec des promesses d’emplois derrière ont été servi aux jeunes. C’est une extraordinaire occasion de célébrer l’enseignement technique et de la formation professionnelle. A l’enseignement technique, on a pas l’habitude de célébrer les lauréats. C’est une tradition qu’on veut instaurer et perpétuer pour que l’on puisse célébrer à la fois l’excellence dans ce domaine là mais aussi encourager de plus en plus de jeunes à opter pour les filières de l’enseignement technique et de la formation professionnelle », a déclaré Alpha Bacar Barry avant d’exprimer sa satisfaction à l’égard des 44 lauréates : « Nous avons eu le plaisir et l’honneur de recevoir Hadja Aïcha Bah, ancienne ministre de l’éducation mais aussi modèle de réussite dans l’éducation qui a bien voulu nous accompagner pour récompenser 44 lauréates qui ont été admises cette année avec brio à la sortie. Vous avez 44 jeunes dames sur 193 lauréats de l’ensemble du système. C’est un motif de satisfaction. Nous progressons. J’espère que l’année prochaine et l’année d’après, nous aurons une majorité de jeunes filles ».
Le ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a annoncé qu’une cinquantaine de bourses d’études seront attribuées aux lauréats.
« Nous avons une cinquantaine de bourses cette année qui sont consacrées à l’enseignement technique et à la formation professionnelle. Dans les prochains jours, le service dédié à cette partie de l’activité post diplomation va rendre public les résultats définitifs pour les personnes qui ont été admises à étudier à l’étranger », a annoncé Alpha Bacar Barry.

Présente à la cérémonie, Hadja Aïcha Bah a tenu à féliciter les lauréats qui selon elle ne chômeront pas après avoir acquis des connaissances et des compétences à travers l’enseignement technique et formation professionnelle. Engagée pour l’l’mancipation de la fille, l’ancienne ministre a offert aux 44 lauréates, 25 millions de francs guinéens répartis comme suit : 15 millions de francs guinéens pour les trois premières lauréates de l’ENAM et 10 millions de francs guinéens pour le reste des lauréates.

Hadja Aïcha Bah, ancienne ministre de l’éducation offrant un chèque aux lauréates


« Pour moi, on ne peut pas chômer quand on a fait l’enseignement technique et la formation professionnelle. Vous réussissez à avoir des compétences et des connaissances qui vous permettent soit d’avoir un emploi tout de suite, soit créer votre propre emploi et créer d’autres emplois (…). Vous ne pouvez être une richesse et non un problème que si vous avez des compétences. Il se trouve que vous, vous en avez puisque c’est la sortie. Vous avez tous des connaissances et des compétences. Vous ne chômerez pas. Depuis quelques années, ma petite réserve, je la donne aux filles qui ont la mention (Très Bien). C’est pour les encourager à aller de l’avant. Exception faite pour l’ENAM. Donc, celle-là, toutes celles qui ont mention (Bien) vont en bénéficier », a souligné Hadja Aïcha Bah.

Plusieurs annonces ont été faites pour récompenser les lauréats. Le secrétaire général du département a, au nom du ministre annoncé que tous les lauréats vont bénéficier de stage pratique dans les entreprises qui accompagnent le ministère.
Des représentants d’entreprises partenaires du département ont aussi promis des stages aux lauréats.
« le groupe SONOCO va accompagner ce programme pour prendre exactement cinq (05) lauréats. Cinq (05) lauréats pour lesquels, nous allons travailler avec le ministère pour identifier quels sont les lauréats qui pourront être intéressés par rapport à nos différentes filières industrielles. Je garantie qu’au niveau des trois filières agroalimentaires, nous pouvons prendre pour chacune de ces filières, une personne. Pour ce qui est de l’industrie métallurgique, nous pouvons prendre une personne. Il est opportun de donner à une 5ème personne qu’on va prendre au niveau du groupe (SONOCO) et qu’on pourra encadrer soit en terme de finance ou d’administration pour que l’ensemble de notre groupe soit partie prenante de ce programme », a annoncé Mohamed Saliou Barry, représentant du PDG du groupe SONOCO.
De son côté, le directeur technique et représentant de l’entreprise Galaxie Génie Civil a promis quinze (15) places aux lauréats en BTP.
« Nous offrons cinq (05) stages en maçonnerie, cinq (05) stages en menuiserie, cinq (05) stages en ferraillage. Au total, nous prendrons 15 stagiaires », a promis Adama Cissé de Galaxie GC.
Parmi les annonces, l’entreprise IBS Groupe a offert deux stages rémunérés assortis de possibilité d’embauche à la première de la filière mécanique moteur diesel et à la première de la filière électromécanique. La société de téléphonie mobile Cellcom a promis trois stages, entre autres.

Mariame Kaba, première de la république en électromécanique souligne : « Je suis très heureuse, très contente. Je suis fière de moi. C’est une fierté pour ma famille, mes encadreurs, ainsi qu’au personnel de l’ENAM. Je suis une fierté de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Je remercie la ministre pour son don. J’encourage les filles de faire l’école professionnelle car avec l’école professionnelle, on sort toujours avec un métier qui offre de l’emploi ».
« Emus » du cas de Tamba Raphaël Tolno, lauréat en maçonnerie malgré l’amputation de sa jambe gauche au cours de l’année scolaire, suite à une maladie, Alpha Bacar Barry l’a offert une prothèse, un stage pratique et Hadja Aïcha Bah l’a offert un (1) million de francs guinéens pour sa rééducation.
Le ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a décerné des satisfécits aux lauréats.

Sadjo Bah
625016669

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.