Entrepreneuriat féminin : la 1ère édition du Colloque national des femmes entrepreneures se tiendra les 26 et 27 mai, à Kindia

Print Friendly, PDF & Email

Pour commencer, Hassatou Lamarana Bah, fondatrice du site actualitéféminine.com et coordinatrice du Colloque national des femmes entrepreneures en milieu rural a indiqué que cette activité se tiendra sous le haut patronat du ministère de l’Agriculture. Avec pour thème comment promouvoir et industrialiser les produits locaux.

Selon elle, l’objectif visé est de: « réunir les femmes des 8 régions administratives de la Guinée, des femmes entrepreneures (personnes cibles) qui évoluent dans plusieurs secteurs industriels, notamment l’agriculture, la transformation des produits locaux, l’élevage et autres. Pour discuter vraiment de l’entrepreneuriat féminin en général et comment faire booster l’entrepreneuriat de cette couche féminine en République de Guinée mais surtout celles qui sont en milieu rural. 

Pour cette première étape, il y aura 3 thématiques qui seront débattues par les participants pas que les femmes entrepreneures, il y aura aussi les femmes des différents ministères concernés.  Notamment le ministère de l’Action sociale et de la Promotion féminine et de l’Enfance, il y aura aussi celui de l’Elevage, un représentant du ministère du Commerce, du ministère du Tourisme et autres. 

Elle a aussi décliné les activités qui se tiendront au cœur de ces 2 jours. « D’abord nous aurons le Colloque lui-même, c’est la principale activité. C’est un espace d’échange  de concertation, d’analyse et de recommandation. Il y aura aussi une séance de formation pour les filles et femmes qui veulent entreprendre. Ensuite, il y aura aussi un réseautage entre ces femmes entrepreneures. C’est ça aussi l’idéal. Les thèmes qui seront débattus durant ce  colloque, c’est comment promouvoir nos textiles locaux. Vous savez qu’on n’a de jolis textiles, cependant il n’y a pas une telle promotion et nous voyons aussi le piratage. Donc c’est de voir comment promouvoir ces produits locaux tant sur le plan national qu’international. A cela s’ajoutent nos aliments locaux. Quand on prend la soupe ‘’könkön’’, le couscous avec du lait comment les promouvoir dans les grands hôtels. C’est ça aussi l’identité du Guinéen.  La troisième et dernière partie sera la promotion des produits cosmétiques purement bio et faits en République de Guinée. A l’issue de ce colloque, il y aura un mémorandum et c’est ce mémorandum qu’on présentera aux parties prenantes, notamment les ministères qui vont s’impliquer, les leaders d’opinion. Donc, c’est ce mémorandum, après cette rencontre, qu’on va déposer à qui de droit. »

Parlant des préparatifs,  Hassatou Lamarana remercie les organisations qui se sont déjà impliquées et manifestées. Tout de même, la journaliste lance un appel de soutien aux autorités et à toutes personnes de bonne volonté.

« Présentement, nous sommes en train de travailler avec beaucoup d’organisations. Ces organisations m’accompagnent tant dans le cadre organisationnel que dans le cadre institutionnel. Par exemple sur le plan organisationnel,  il y a les Amazones de la presse guinéenne et tant d’autres, comme on le sait bien. Une seule personne ne peut pas organiser un tel évènement. Toute la presse, telle que vous Mediaguinée, APAC Guinée, m’accompagne, et j’en suis très ravie. Pour cela, je ne peux que remercier Dieu et la presse guinéenne. Sur le côté financier aussi, j’ai reçu des soutiens un peu partout. Enfin, le message que je peux lancer aux autorités et la population de Kindia, c’est d’accompagner ce projet parce qu’il touche les femmes entrepreneures mais surtout celles vivant en milieu rural. On sait tous que ces femmes se donnent à fond pour vendre positivement l’image de notre pays mais qu’elles rencontrent aussi assez de difficultés. Et nous comptons pérenniser cette activité. Du coup, on a besoin d’un apport  financier et technique solide pour le réussir. »

Christine Finda Kamano 

622716906

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.