Connect with us

Societé

Boké : le Consortium SMB-Winning s’engage à reboiser 1000 plants sur la route minière de Dapilon-Malapouya

L’Union des Groupements maraîchers de Tabondéya (UGMT) grâce à l’appui financier du Consortium SMB-Winning a lancé jeudi, 11 juillet 2019 dans le district Tabondéya, sous-préfecture de Kolaboui dans la préfecture de Boké, une vaste de campagne de reboisement d’environ mille (1.000) plants le long de la route minière N°230 sur une distance de 15km menant au Port fluvial de Dapilon.

La mise en œuvre du projet est assurée par l’UGMT comprenant 5 groupements féminins locaux.

Pour le président de l’Union, Salifou Somparé : «L’action s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la sécurité alimentaire et la protection de l’environnement considérablement menacé par l’exploitation minière à grande échelle.

La SMB est une société de référence en Guinée car, elle contribue à la lutte contre la pauvreté, le chômage et au désenclavement des villages riverains par l’octroi des denrées alimentaires et des lampes solaires créant la joie dans les communautés.»

Il est à rappeler qu’en 2018, l’UGMT en collaboration avec le Consortium, avait reboisé 24km sur la route minière Dapilon-Malapouya.

Pour cette action, 50 hommes et femmes sont mis à contribution pour la mise en œuvre du présent projet en période propice.

L’acacia Mansium, à cause de sa solidité et sa résistance aux intempéries de la nature, est choisi pour la circonstance.

A la cérémonie, le sous-préfet de Kolaboui, Mamadouba Yakha Camara a remercié la SMB qui a inscrit au cœur de ses préoccupations, la réhabilitation du couvert végétal.

Demandant au consortium de redoubler d’ardeur, M. Camara a invité les autres sociétés minières de Boké à emboîter le pas à la SMB pour une meilleure prévention des réchauffements climatiques dans la Région administrative de Boké.

De l’avis du représentant de la direction régionale de l’Environnement, Ibrahima Diouldé Diallo: « Cette action s’inscrit dans le cadre du respect de la réglementation environnementale. Et mieux, le mois de juillet est aussi appelé, mois de l’arbre.

Insistant sur la préservation de l’écosystème, de la fleur et la faune sauvage, M. Diallo a fait savoir que l’exploitation minière qui est aussi un don de la nature, est une étape importante du développement de notre Nation.

Il a, par ailleurs recommandé l’utilisation de la plante locale qui, selon lui, s’adapte au climat mieux que des plantes exotiques.

Le directeur adjoint du Département des relations communautaires, M. Wu Qiong a indiqué  a promis d’inscrire dans le plan communautaire 2020, le projet lié à la réhabilitation de l’école primaire de Tabondéya dans un état piteux.

Selon lui, les anacardes que son institution a plantés l’année dernière à kaboyé, ont donné des résultats satisfaisants.

Une nouvelle vivement saluée et appréciée par la porte-parole de la population de Tabondéya, Hawa Coumbassa qui a aussi, plaidé pour l’aménagement des plaines agricoles en faveur des femmes de sa localité.

Mamadouba Camara, Boké

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook