Environnement: le lac de Sonfonia dans un état de pollution poussé 

Situé à Sonfonia dans la commune de Ratoma, plus précisément en face de l’université Général Lansana Conté, le Lac de Sonfonia se trouve dans un état d’insalubrité très avancé.

Selon les témoignages que notre rédaction a recueillis sur les lieux, ce Lac abritait le point de traitement d’eau potable de la société des eaux de Guinée (SEG) . Et que ce point d’eau  servait  beaucoup de quartiers en eau potable.

Dans ce Lac, ils (témoins) disent que les populations pratiquent aussi la pêche. Aujourd’hui, cet endroit est presque devenu le plus grand dépotoir d’ordures pour les riverains. Des petits bidons( d’eau, de jus) ,des plastiques et autres sachets flottent au bord du Lac. 

Face à cette situation, les citoyens de Sonfonia, plus précisément ceux de Sonfonia-centre lancent leur cri du cœur envers les autorités du pays, afin que ceux-ci prennent des dispositions pour pouvoir sauvegarder ce bien. C’est le cas de Condé Mamadi que nous avons trouvé aux alentours du Lac . Il déplore beaucoup de choses.

Selon lui, ce lac est d’une grande importance.  « Je ne peux que déplorer aujourd’hui l’état dans lequel se trouve le lac. Parce que c’est un bien commun, c’est un bien pour toute la Guinée. Mais aujourd’hui, quand vous venez ici, vraiment c’est une déception totale. Regardez par exemple on est frappé par ce qu’on appelle l’insalubrité, les gens considère  le lac comme un dépotoir d’ordures actuellement. Le lac là est très utile pour la population.  Très utile. Dans la mesure où justement, quand le lac est là et bien entretenu ,et s’il y a des bonnes dispositions,  c’est un lieu de loisirs. C’est un lieu où on peut venir, parce que là, nous sommes directement en contact avec la nature.  Le lac là a une grande  importance. Les gens viennent pêcher ici le poisson.  Ça c’est le poisson naturel, le poisson d’eau douce. Et deuxièmement ça ravitaille la SEG ( Société des eaux de Guinée), c’est le lac qui approvisionne cette société . Les 12 mois de l’année, le  Lac là ne tarit jamais.  Mais les conditions qui sont là vraiment si ça continue comme ça, c’est pas bon.  On risque de le perdre. Parce que, regardez les saletés. Parfois,  les gens de passage dans les véhicules et autres après avoir utilisé les objets en plastique, ils jettent.  Regardez les bordures ,vraiment c’est très très déplorable. », a-t-il déploré.

Poursuivant, M. Condé lance un message à l’endroit des citoyens mais aussi des autorités du pays. « Il faut une prise de conscience.  Le lac c’est un  bien pour tout le monde.  Si c’est protégé, tout le monde va en  bénéficier.  S’il est malsain, tout le monde le saura aussi. Parce que ça peut contaminer tout le monde à travers la pêche que nous faisons ici, à travers l’approvisionnement, c’est-à-dire le traitement de l’eau.  Si c’est bien sauvegardé, la population a une conscience que c’est à partir de là que nous recevons l’eau que nous buvons ,que nous utilisons dans les ménages, c’est très bon . Actuellement, on a mis les dépotoirs d’ordures le long des routes.  Donc quand vous finissez avec vos plastiques,vous les jetez là-bas. Mais les gens  gardent même les canettes d’eau, des boissons, ils jettent dans le lac au vu et au su de tout le monde. Vraiment commençant par le chef de quartier, les chefs des différentes familles qui sont dans les alentours, sensibilisons les gens. Et à l’endroit des autorités, c’est de leur dire qu’elles doivent veiller sur le lac.  En faisant une clôture, ça c’est un. Et deuxièmement, en passant par la sensibilisation.  Dire aux gens que le lac là n’est pas un dépotoir d’ordures.  Et l’Etat doit  aussi mettre des garde-fous  autour du lac . Il y a ce qu’on appelle les Eaux et Forêts, les environnementalistes. Les endroits qui sont là, les plus importants, les lacs, les bordures de mer, il faut essayer de mettre une équipe spécialisée pour la sauvegarde de ces biens. Vraiment, ça sera très important », a-t-il lancé.

Rencontré, Alpha Issaga Sylla dira qu’il est est touché.  Il demande donc aux Guinéens en général de  faire une prise de conscience et de s’occuper de nos biens « Merci de vous intéresser à ce lac qui tend à disparaître petit à petit. D’ailleurs comme beaucoup d’autres lieux qui existaient auparavant, dont les traces n’existent même plus.  Ce n’est pas le lac de Sonfonia seulement qui est dans cet état.  Il faut aussi vous intéresser à celui qui est à côté du palais au cœur de la ville là-bas . De ce côté même il n’y a qu’une portion d’eau maintenant. Qu’est ce qui fait ça?  C’est parce qu’il n’y a aucun entretien pour ces  endroits.  Nos marigots d’ici ,ceux de l’intérieur du pays jusque dans les villages,  ils sont  tous impactés, par les feux de brousse, par le deboisement ou par d’autres calamités parfois provoquées par nous-mêmes. Je suis écœuré de voir ces dons de Dieu disparaître. Dans quelques années, si rien n’est fait,ils ne seront plus là . La nature a horreur du désordre, de la saleté.  Dieu nous a donné ces lieux sans qu’on ne lui demande.  En retour, occupons nous des ces lieux, sinon nous allons le regretter un jour. Il y a des gros poissons qui viennent de cette eau pourquoi ne pas penser à nous-mêmes. C’est vraiment une déception pour les gens de Sonfonia. Il faut que les Guinéens prennent conscience », a-t-il déclaré.

Sous couvert d’anonymat, cet autre citoyen a confié: « Moi, ma peur est d’un seul côté. Est-ce que nous continuons à boire cette eau ou pas, parce que nous sommes en Guinée. Les gens de la SEG peuvent vous dire qu’ils ont arrêté d’exploiter ce lac mais continuent à le faire dans les coulisses.  Vous-même, regardez cette eau, elle est imbuvable. Donc j’espère et j’ose croire que nous sommes à l’abri.  L’Etat n’a qu’à nous aider ,surtout le ministère de l’Environnement n’a qu’à protéger ce lac. », a-t-il évoqué.  

Face aux interrogations de certains,  nous sommes allés à la base de la société des eaux de Guinée (SEG) qui est à quelques mètres du  lac. Pour savoir s’ils continuent toujours à se servir du lac pour approvisionner la population en eau potable. Mais fort malheureusement, toutes nos tentatives pour faire parler les responsables de la SEG ont été vaines.

Christine Finda Kamano 

622716906

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.