Environnement : les autorités de Siguiri pour le démantèlement des dragues dans les eaux fluviales du Niger et Tinkisso

Print Friendly, PDF & Email

Les autorités préfectorales de Siguiri, conduites par le préfet, El hadj Ibrahima Kalil Kéita, ont procédé, lundi, 29 août 2016, au démantèlement des dragues dans les eaux des fleuves Niger et Tinkisso, rapporte le correspondant de l’AGP sur place.

Les opérations de démantèlement se son déroulées sous le contrôle des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) de la préfecture.

Ce sont des matériels de plus de 100 dragueurs ou pêcheurs dans les eaux de ces deux fleuves qui sont concernés par lesdites opérations.

Le préfet de Siguiri, El hadj Ibrahima Kalil Kéita et son équipe estiment que «cette activité non réglementée échappe à tout contrôle. Tant pis pour les eaux naturelles obstruées, de même que pour les faunes aquatiques, dont les habitats sont sauvagement détruits. Même les berges ne sont pas épargnées».

Si bien que les opérations entrainent la chute des arbres qui, mélangées aux rejets abandonnés derrière, les dragues compliquent d’avantage l’écoulement des eaux à certains endroits. Pendant ce temps, les efforts sont en train d’être consentis par le gouvernement pour l’adduction d’eau dans la ville de Siguiri à partir du fleuve, a-t-on expliqué.

Interpelé par les raisons citées entre autres, les autorités de Siguiri affichent en ce moment leur volonté de sauvegarder ce précieux don de la nature, en procédant au démantèlement systématique de tous assemblages de drague. Des opérations amorcées suite à une réunion de mise en garde, tenue il y a une semaine dans la préfecture.

La  mesure est entrée en vigueur lundi, 29 août 2016, à travers un ratissage coordonné par le commandant du Bataillon d’Infanterie de Siguiri, colonel Mamady Condé, et qui mobilise plus de 100 agents des différents corps habillés en service dans la localité.

En termes de bilan chiffré, les opérations de ratissage ont permis de regroupées et mettre hors d’état de nuire un important lot de dragues dévastatrices sur quatre sites aménagés à cet effet, aux frais de leurs propriétaires identifiés et passibles de poursuites judiciaires.

AGP

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.