Connect with us

International

Erdogan à l’inauguration de la mosquée Çamlica: « massacrer des innocents, ce n’est pas faire le Djihad, c’est du terrorisme »

« Ceux qui attaquent les mosquées et ceux qui attaquent les églises partagent la même idéologie obscure », a encore déclaré le Président turc lors de l’inauguration de la Mosquée Çamlica à Istanbul.

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a très fermement dénoncé ceux qui prétendent servir telle ou telle croyance tout en attaquant des mosquées ou des églises.

Le Chef de l’Etat turc a procédé, vendredi, à l’inauguration de la Mosquée Çamlica à Istanbul, la plus grande mosquée de Turquie.

La Mosquée Çamlica, dont les travaux ont commencé il y a 6 ans, a été inaugurée ce vendredi en la présence de nombreux hôtes étrangers, comme les présidents de Guinée, Alpha Condé, du Sénégal, Macky Sall, ou de Bosnie-Herzégovine, et les responsables de nombreux autres pays, ainsi que de très nombreux citoyens turcs ont participé à l’inauguration.

Dans son discours à cette occasion, le Président Erdogan a d’abord rappelé que l’ouvrage n’est pas seulement constitué d’une mosquée, mais que le complexe compte aussi par exemple un musée des arts turco-islamiques et des salles de conférence.

« Cette oeuvre, la mosquée Çamlica, la plus grande de Turquie, est visible de tous les points d’Istanbul », s’est-il félicité.

« Je souhaite que la Mosquée Çamlica soit bénéfique pour Istanbul, notre pays et le monde musulman. Je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à sa construction, les architectes, les ingénieurs, les ouvriers, les artistes, les bienfaiteurs et tous nos citoyens qui ont contribué financièrement », a-t-il déclaré.

« Près de 65 mille fidèles peuvent prier en même temps dans cette mosquée », a-t-il ensuite expliqué, souhaitant que cette mosquée permette de transporter encore plus loin l’héritage civilisationnel de la Turquie, tout en formant de nouveaux architectes.

Après avoir présenté l’ouvrage dans ses détails, le Président turc a voulu passer plusieurs messages concernant la liberté religieuse et la lutte contre le terrorisme à travers le monde.

Il a averti contre la montée du racisme et des intolérances envers les autres groupes et religions.

« Tout le monde doit désormais dire STOP à l’idéologie sauvage et primitive qui transforme les lieux de culte en bain de sang », a-t-il appelé.

« Ceux qui attaquent les mosquées et ceux qui attaquent les églises partagent la même idéologie obscure », a encore affirmé le président turc, rappelant que l’Islam donne la liberté aux autres croyances de vivre librement.

« Dans notre religion, la liberté de culte est sacrée. Chacun a le droit de pratiquer librement son culte, quelle que soit sa religion ».

Erdogan a voulu, à ce moment, condamné avec fermeté ceux qui font régner la terreur sous couvert de défendre l’Islam.

« Massacrer des innocents, bombarder des lieux de culte, ce n’est pas faire le Djihad, c’est du terrorisme, de la sauvagerie », a-t-il assuré.

Il a rappelé toute la détermination de la Turquie à lutter contre ce type d’idéologies.

« Nous sommes déterminés à libérer notre pays et notre région des pervers qui rejoignent les groupes terroristes Daech, Al Qaida, FETO ou PKK. Nous allons en même temps poursuivre notre lutte contre le terrorisme néonazi qui prend pour cibles les mosquées et les Musulmans en Europe », a-t-il conclu.

Anadolu

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook