Etat d’urgence sanitaire : à Kindia, les citoyens adhèrent aux mesures…

Print Friendly, PDF & Email

Pour des mesures de prévention contre le Covid -19 en République de Guinée, le Chef de l’Etat, Professeur Alpha Condé a instauré un couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin sur toute l’étendue du territoire national. Il a également interdit toutes circulations non certifiées entre Conakry et l’intérieur du pays.

A Kindia, ces nouvelles mesures sont appréciées par bon nombres de citoyens. Pour eux, ce sont des mesures qui doivent être respectées par tout le peuple de Guinée.

Depuis l’annonce de cette pandémie en République de Guinée, le gouvernement intensifie les mesures de prévention. Ce mardi 31 mars 2020, l’applicabilité de ses mesures prises par le Président de la République sont observables à certains endroits de la ville des agrumes. La société civile de Kindia apprécie à juste titre l’instauration du couvre-feu et l’interdiction de tout déplacement de Conakry pour l’intérieur du pays.

« Moi, je crois qu’il est important de dire à la population guinéenne que le temps de la polémique est terminé, que chacun prenne conscience de cette pandémie.  Les décisions prises par nos gouvernants notamment par le Président de la République ne sont pas des décisions fortuites, c’est l’avis des spécialistes qu’ils nous soumettent et que nous devons tous nous soumettre à cela. Chacun doit se dire que la maladie ne passera pas par moi donc, cela va d’abord par le respect des mesures qui sont prises. Les grandes puissances auxquelles nous faisons allusion si nous sommes malades, on a vu leurs limites. Donc il faut que nous respections ces mesures de prévention pour endiguer cette pandémie chez nous » déclare Sita Mamoudou Condé.

A la gare routière de la cité de Manguè Kindi Camara où il est interdit aux passagers de s’embarquer pour Conakry, l’information a été tardivement reçue. Le secrétaire général adjoint du syndicat des transporteurs et mécanique générale de Kindia Mohamed Aliou Sy s’engage à faire respecter ces mesures à la lettre :

« Ici, nous venons d’être informés grâce à notre fédération nationale du transport. Donc cette loi sera appliquée à la rigueur parce que dès qu’on a été informé, les véhicules qui étaient garés ici, on les a fait retourner et ceux qui sont partis à Conakry ont été retournés. Il faut qu’on applique les décisions du Président de la République parce que ça rentre dans notre intérêt. Donc nous demandons aux passagers ainsi qu’aux chauffeurs de se patienter et appliquer la loi et la décision du chef » dira-t-il.

Hormis ces mesures d’interdiction de quitter Conakry pour l’intérieur du pays, des inquiétudes s’installent autour du couvre-feu. Certains citoyens dénoncent le comportement de l’équipe de patrouille. A ce sujet, le préfet de Kindia, N’Fansoumane Touré est clair :

 « Tout bon citoyen respectueux des mesures édictées n’a pas de problème. On a parlé du couvre-feu de 21 heures à 5 h, pourquoi cela ?  En attendant, il n’est pas édicté d’abord comme mesures le confinement intégral mais il faut que les gens soient dans la discipline. Il faut que chacun sache quand il faut marcher et quand il ne faut pas marcher et surtout qu’on a parlé des gares routières, des marchés, des bars, des hôtels qu’on doit surveiller et la mobilité des citoyens doit être grandement réduite et avec les consignes qui sont à respecter à la lettre ou on les respecte ou on les fait respecter. C’est pour cela que l’adresse de M. le Président de la République a été claire parce-que c’est une interpellation à toutes les composantes sociales et chacun va faire du mieux qu’il peut pour que ces consignes soient respectées parce qu’il s’agit de sauver nos vies. »

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.