Connect with us

International

États-Unis: un détenu libéré après 36 ans de prison pour avoir volé 50 dollars dans une boulangerie

Published

on

Un détenu américain doit être libéré après avoir passé trente-six ans en prison pour avoir volé 50,75 dollars dans une boulangerie.

À seulement 22 ans, Alvin Kennard, originaire de l’Alabama aux Etats-Unis, avait été condamné à la prison à vie, en 1983, après avoir dérobé… 50,75 dollars dans une boulangerie. Après avoir passé trente-six ans derrière les barreaux, soit la majeure partie de sa vie adulte, il a appris qu’il allait être libéré mercredi, rapportent plusieurs médias américains dont le Washington Post.

« Je veux juste dire que je suis désolé pour ce que j’ai fait. Je prends la responsabilité de mes actions dans le passé. Je veux avoir l’opportunité de me racheter », a-t-il déclaré durant son audience au tribunal de la ville de Bessemer, selon la chaîne de télévision locale WIAT.

La loi des « trois coups »

Si Alvin Kennard, aujourd’hui âgé de 58 ans, avait reçu une telle peine pour un simple vol, c’est en raison de la loi dite des « trois coups » (« three-strikes law », en anglais), qui permet de prononcer des peines de prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle, pour des personnes commettant un troisième délit ou crime, quelle qu’en soit sa nature.

Or, au moment de son jugement en 1983, Alvin Kennard avait déjà été condamné pour trois chefs d’accusation dans la cambriolage d’une station essence inoccupée, à l’âge de 18 ans. Il avait alors obtenu une peine de trois ans de liberté surveillée.

Curiosité d’un juge

Réformée au début des années 2000, selon ABC News, la loi permet désormais de donner la possibilité aux juges d’accorder la libération conditionnelle aux personnes ayant effectué quatre crimes.

Ce changement, n’étant pas rétroactif, ne s’appliquait pas à Alvin Kennard. Ce dernier a ainsi bénéficié de la curiosité d’un juge qui « trouvait étrange » qu’une personne soit emprisonnée à vie pour avoir volé 50 dollars, a expliqué l’avocate du détenu, Carla Crowder.

La date de sortie de prison d’Alvin Kennard n’est pas encore connue. Mais l’homme de 58 ans a déjà en tête de reprendre son activité de menuisier, qu’il exerçait avant son emprisonnement.

Source : BFMTV

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook