Evaluation à mi-parcours : le rapport d’évaluation des projets du premier appel à proposition de la Fondation Rio Tinto restitué

Print Friendly, PDF & Email

« Restitution du rapport d’évaluation à mi-parcours des projet du premier appel à proposition de la Fondation Rio Tinto. » C’est le thème d’un atelier d’échange qui s’est tenu ce vendredi  15 juillet dans un réceptif de la place. Organisé par l’administration de la Fondation Rio Tinto, cet atelier vise selon les organisateurs à restituer les résultats de ce premier appel à proposition devant les bénéficiaires, afin de permettre entre autres à la ladite fondation de mesurer l’impact des projets déjà financés auprès des bénéficiaires. C’est la ministre de l’Agriculture, Jacqueline Sultan qui avait à ses côtés le président du conseil d’administration (PCA) de la Fondation Rio Tinto, Ismael Diakité, la Directrice de la fondation, Sanassa Dané et le représentant résident de l’OSIWA qui a officiellement donné le coup d’envoi de cette restitution.

IMG_20160715_104549

D’entrée, l’honneur est revenu au président du conseil d’administration de souhaiter la bienvenue aux nombreux invités présents. Il a en outre adressé ses remerciements à la ministre de l’Agriculture qui, selon lui, a bien voulu accepter d’ouvrir les travaux dudit atelier, avant de placer l’évènement dans son contexte en ces termes :

‘’  La fondation Rio Tinto se donne pour ambition de contribuer à aider des populations guinéennes à travers elles, la Guinée toute entière dans son processus de développement économique et social en soutenant des projets contribuant à la sécurité alimentaire et à la génération des revenus. Elle (fondation) bénéficie pour cela une subvention de 2 millions annuelle de dollars du Groupe Rio Tinto dont le PDG, Alain Devis est le sponsor principal. La fondation Rio Tinto est un organisme agréé par l’Etat, à but non lucratif visant à promouvoir le développement socio-économique de la Guinée. Sa mission est d’appuyer et de soutenir les projets socio-économiques à forte potentielle, à faible coût unitaire reproductible et durable et ce, en partenariat avec les institutions spécialisées ‘’, dira entre autres M. Ismael Diakité.

Poursuivant son intervention, il a exposé les différents types de financement de leur fondation. ‘’ La fondation dispose de deux types essentiels de financement. Les subventions qui absorbent à travers les appels à proposition, une grande partie des fonds pour le secteur de l’agriculture, l’élevage et la pêche. Et en second lieu le sponsoring consacré à des projets variés. Elle procède également à des donations bien ciblées. Mieux, elle s’engage dans des partenariats stratégiques avec les partenaires techniques et financiers majeurs du gouvernement. En 2014, a été lancé le premier appel à proposition qui a permis de financer sept (7) projets dans l’agriculture dans les filières café et riz, du maraichage, l’agro-bisness et  l’entreprenariat agricole. L’appel à proposition permet à tous les candidats de soumettre leur proposition dont certains sont sélectionnées par un comité de sélection impliquant le ministère de l’Agriculture ‘’, précise-t-il, avant d’annoncer l’enveloppe financière qui a été consacrée aux différents projets évalués.

IMG_20160715_100911

‘’ La fondation a consacré une enveloppe de 13.572.455.300 Francs guinéens à ces projets et les ONG partenaires ont contribué à hauteur de 7.200.172.500 Francs guinéens. Ce premier appel avait pour enjeu d’aider la Guinée à accélérer sa reprise économique suite aux effets nocifs de la maladie hémorragique à virus Ebola et à renforcer les capacités de résilience des communautés. Ces projets ont touchés plus de 5 mille personnes dont 2 mille femmes dans une vingtaine de préfectures de la Guinée. Il y a deux ans que naissait la fondation Rio Tinto. Je suis heureux de constater aujourd’hui que les chantiers ouverts en 2014 ont été enrichis à travers 30 projets développés dans différentes régions de la Guinée suite à quatre appels à proposition… Le rapport qui vous sera présenté par notre consultant, porte sur l’évaluation finale des résultats du premier appel à proposition. Il doit permettre à la fondation de mesurer l’impact des projets auprès des bénéficiaires. Il est le résultat d’une longue mission sur le terrain effectuée par le consultant et aussi un travail d’analyse comparative et de réflexion sur l’ensemble des données et opinions récoltées auprès des bénéficiaires. Les résultats de l’évaluation doivent permettre aux parties prenantes que sont les communautés, les associations partenaires, l’Etat et la fondation de renforcer leur partenariat et rendre leur démarche plus pertinente ‘’, a-t-il martelé avant d’adresser ses vifs remerciements au gouvernement pour son appui permanant pour avoir donné l’autorisation d’exercer à la fondation Rio Tinto en Guinée ‘’, conclut-il.

Selon le consultant indépendant, Ibrahima Barry qui a effectué ce travail d’évaluation à mi-parcours des sept (7) projets, l’essentiel des projets financés ont atteint les résultats escomptés. Car dira-t-il, les bénéficiaires se réjouissent et apprécient à juste valeur l’apport des financements. Chose qui a poussé les responsables du groupe Rio Tinto présents à Conakry de promettre que la fondation continuera à être financée pour le grand bonheur des bénéficiaires guinéens.

Prenant la parole pour la circonstance, la ministre de l’Agriculture s’est réjouie de cette restitution tout en remerciant la Fondation Rio Tinto pour son soutien inestimable aux populations guinéennes. ‘’ C’est le lieu de remercier la Fondation Rio Tinto et tous les donateurs qui se sont fortement impliqués dans ce projet, afin de permettre de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et la préservation de l’environnement et pour la réduction de la pauvreté. Conformément aux objectifs prioritaires de l’Etat, elle concentre ses efforts sur le secteur agricole et plus précisément les projets qui permettent d’accroitre l’autonomie alimentaire du pays. La Fondation Rio Tinto en investissant 2 millions de dollars à travers des appels à proposition, contribue déjà ainsi de manière considérablement à la réduction de la pauvreté en milieu rural dans tous les secteurs dont l’agriculture, l’élevage et la pêche entre autres. Le ministère de l’Agriculture très attentive à cette initiative qui se traduit par une contribution significative dans la mise en œuvre du plan national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire. Mon département souhaite continuer la réflexion avec la Fondation Rio Tinto pour la consolidation des acquis et la prise en compte des axes stratégiques de développement des filières et de la chaine des valeurs agricoles ‘’, dira Madame Jacqueline Sultan, avant de plaider pour la prise en compte d’autres filières et de l’entreprenariat jeune.

Quant aux bénéficiaires, ils se disent satisfaits de l’accompagnement de la Fondation Rio Tinto. Selon eux, l’apport de cette fondation est un modèle d’assistance bien réussi. ‘’ Le fond de la Fondation Rio Tinto obtenu nous permis de résoudre trois problèmes dont entre autres la structuration des coopératives qui sont membres  d’une filière qu’on appelle association pour la défense du café Ziama, le renforcement de capacités et l’appui à la commercialisation. Nous disons bravo à la fondation et nous l’encourageons à continuer d’appuyer les Guinéens ‘’, nous dira  Kerfalla Camara, Directeur exécutif de l’ONG Maison Guinéenne de l’Entrepreneur (MGE), porteur du projet amélioration des capacités des organisations de la filière café Ziama  (Macenta).

‘’ Au nom de notre ONG COSTK du côté de Douprou (Boffa), je dis grand merci à la Fondation Rio Tinto pour son accompagnement. Le magasin mis à notre disposition par la fondation nous permet à ce jour de stocker  plusieurs de tonnes de sels ‘’, a renchérie Mme Foulématou Camara.

IMG_20160715_112341

Youssouf Hawa Keita

+224 666 71 30

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.