Connect with us

Societé

Evasion à la prison civile de Lélouma : le régisseur condamné à 2 ans de prison

Il y a peu, un bandit de grand chemin du nom de Mohamed Lamine Diallo s’est évadé à la prison civile de Lélouma, une ville située à une soixantaine de km de Labé, chef-lieu de la Moyenne Guinée. Suite à cette évasion, la mère du malfrat du nom d’Aïssatou Bah et le régisseur de ladite prison civile Salifou Yattara ont été mis sous mandat de dépôt et présentés à un juge. Au téléphone, le juge d’instruction de la Justice de paix de Lélouma a déclaré que le régisseur a écopé d’une peine de 2 ans de prison dont 16 mois de sursis et au paiement de 45 millions 500 mille fg comme dommages et intérêts aux victimes. Quant à la mère de l’évadé, elle a été relaxée, faute de preuves.

« Effectivement, il y a eu évasion ici, courant le mois dernier par la complicité du régisseur, Salifou Yatara. Effectivement la mère de l’évadé Aïssatou Bah a été inquiétée aussi, ils ont été tous poursuivis pour des faits de facilitation d’évasion, des faits prévus et punis par les dispositions des articles 741 et 747 du code de procédure pénal. Donc, leur procès a eu lieu le 06 mars 2019, et après les débats contradictoires à l’audience public, le régisseur d’alors Salifou Yattara a été déclaré coupable de délit de facilitation d’évasion il a été condamné pour la répression à 24 mois de prison (2 ans) dont 16 mois de sursis et 8 mois de prison ferme sur l’action publique. Et sur l’action civile, le régisseur a été en outre condamné solidairement avec le jeune qui s’est évadé au paiement de 45 millions 500 mille fg aux victimes. En ce qui concerne la maman de l’évadé, les débat ont montré qu’elle n’en est pour rien, donc elle a été renvoyée pour la fin de la poursuite. Donc, elle a été libérée », dit Ousmane Coulibaly.

A la question de savoir où en est-on par rapport aux enquêtes pour retrouver le jeune Mohamed Lamine Diallo, le juge de de paix par intérim de Lélouma dit que les enquêtes se poursuivent.

« Les enquêtes continuent, on a saisi la gendarmerie et la police de Lélouma qui ont multiplié leurs méthodes de recherche à travers les agents qui sont dans les zones frontalières comme Koundara et autres puisque nous avons appris que l’enfant est en partance pour le Sénégal. On est en train de le rechercher », ajoute-t-il.

Aussi faut-il rappeler que Mohamed Lamine Diallo a été condamné à deux ans de prison ferme avec son complice nommé Mamadou Saliou Diallo et au paiement de 80 millions de fg au titre des dommages et intérêts à l’égard de 17 victimes. Il a  été reconnu coupable de vol aggravé dans plusieurs boutiques et magasin dans la commune urbaine de Lélouma.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter