Evénements de Foulata (Maléah) : 20 personnes restent en prison, y compris le sotikèmö

Print Friendly, PDF & Email

Après les évènements douloureux survenus les 17 et 18 août 2021 derniers entre les citoyens de Foulata et les forces de sécurité, 63 personnes ont été interpellées et mises à la disposition du TPI de Siguiri.

Par la suite, une commission de réconciliation a été mise en place par le Djelitomba de Siguiri afin de plaider la cause des personnes interpellées. C’est au terme des ces démarches que 43 personnes ont été libérées, 20 personnes restent encore incarcérées.

« Nous avons mis en place une commission de réconciliation pour faire libérer ces personnes. Pour le moment, avec les efforts de Djélitomba,on a pu libérer 43 citoyens. Nous sommes en train de nous battre pour les 20 autres », nous a confié une source.

Malgré ces efforts fournis par le Djelitomba de Siguiri, tous les problèmes ne sont pas réglés.  

« Nous avons perdu nos biens, nous avons été blessés, nos cases ont été incendiées, avec beaucoup d’autres dégâts pour lesquels personne n’a été poursuivi. On a plutôt emprisonné nos parents, c’est vraiment dommage », se plaignent les populations de Foulata.  Après la libération des 43 personnes, l’on se demande à Foulata, avec amertume, pourquoi les  20 autres ne le sont pas. Affaire à suivre…

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.