Examen d’entrée en 7è Année : Tamba Robert Kamano, 1er de Kankan : ‘’mon père m’a beaucoup soutenu”

Print Friendly, PDF & Email

Les résultats du Certificat d’études primaires encore appelé Examen d’entrée en 7e Année, ont été publiés dans la soirée du lundi 24 août 2020 sur toute l’étendue du territoire national. Dans la commune urbaine de Kankan, pour le compte de l’enseignement général, sur 8599 candidats inscrits, il y a eu 4880 admis soit un pourcentage d’admission de 57, 98%. Le premier de cette préfecture est venu du Groupe scolaire privé Arc-en-ciel. Tamba Robert Kamano, après avoir échoué pour la première fois à l’examen d’entrée en 7e en 2019, il revient et devient premier de Kankan.

« Je suis vraiment content aujourd’hui, je ne pensais pas si j’allais être le premier de tout Kankan. J’ai crié et sauté de joie, parce que c’était trop lourd pour moi d’être le premier de Kankan. Ça ne fait qu’une année que je suis à Kankan, j’ai commencé mes études à Kissidougou », s’est ainsi exprimé le premier de la Cité de Cheick Fantamady Chérif, Tamba Robert Kamano.

A l’approche de chaque examen, pendant que certains candidats ne sont pas contrôlés par leurs parents et vaquent librement à d’autres choses sans réviser leurs leçons, Tamba Robert Kamano par contre, a consacré la veille de l’examen à d’intenses révisions.

« Pendant cette période, je faisais beaucoup de révisions à la maison. Mon père m’a beaucoup soutenu, il ne me laissait même pas sortir de la maison. Je sors un peu quand j’arrive à la maison je trouve un devoir au tableau. Et comme lui aussi il est un cadre, il sait quoi faire, il m’a appris comment faire la rédaction, la dictée etc.. », a précisé le lauréat de Kankan 2020.

Après chaque résultat, on s’attend forcément à des admissions et des échecs. Vu cela, le premier de Kankan conseille tous les redoublants à redoubler d’effort, puisqu’il (Tamba Robert Kamano ndlr) est aussi passé par l’échec avant cet exploit.

« Le conseil que j’ai à leur donner c’est de prendre le courage, parce que l’examen c’est ainsi. Moi aussi l’année passée, j’étais à Kissidougou je n’ai pas eu mon examen. Mon père m’a dit de faire encore la 6e année. Quand tu étudies bien, tu peux être Président de la République ou Ministre », a-t-il conclu.

De Kankan, Ahmed Sékou Nabé pour Médiaguinée

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.